Windows 10 : le dernier patch provoque un écran bleu de la mort

Certes, le Patch Tuesday diffusé par Microsoft mardi dernier corrige de nombreux bugs, mais en introduit un nouveau particulièrement gênant, qui génère un écran bleu au démarrage du système.

Mardi dernier, Microsoft déployait un ensemble de correctifs pour Windows 10. Grâce au Patch Tuesday, finis les ennuis de l’October Update : celui-ci permet de résoudre le bug de suppression des données personnelles ou le problème lié aux pilotes audio d’Intel. Finis les ennuis, c’est sûr ? Pas vraiment, puisque le Patch Tuesday a introduit un nouveau bug provoquant un écran bleu de la mort sur certaines configurations HP.

Après avoir installé le Patch Tuesday disponible via le Windows Update, des utilisateurs ont eu droit à un écran bleu au démarrage et un message leur indiquant une « WDF_VIOLATION » (WDF étant le sigle de Windows Driver Framework). Impossible donc de lancer la machine convenablement et d’utiliser Windows comme il se doit, le système étant pris dans une boucle infernale à chaque démarrage.

La résolution du problème est assez simple : si vous êtes victime de ce bug, il vous suffit de rechercher le fichier HpqKbFiltr.sys sur votre PC et de le supprimer. Si vous ne pouvez pas accéder au contenu du lecteur C à cause de l’écran bleu, utilisez une clé de démarrage ou démarrez en mode sans échec. N’hésitez pas à jeter un oeil à notre grand guide du dépannage de Windows 10 pour connaître la marche à suivre.

Notez par ailleurs que le bug n’est pas spécifique à l’October Update récemment diffusée, mais affecte aussi l’April Update de Windows 10. En outre, il semble qu’il touche d’autres marques, et pas uniquement les ordinateurs HP. Pour l’instant, Microsoft n’a pas encore réagi sur le problème de cet écran bleu. Reste que Windows 10 est décidément victime de nombreux bugs ces derniers mois et que le système des mises à jour du système d’exploitation est peut-être à revoir, malgré la mise en place du programme Windows Insider.

>> Windows 10 October 2018 Update : on fait le point sur les nouveautés