La 5G arrive en 2019, les tests s’accélèrent

Qualcomm et Ericsson ont réalisé un appel téléphonique sur les bandes de fréquences de moins de 6 GHz, celles de 3,5 GHz pour être précis, depuis un appareil aux quasi-dimensions d’un smartphone. Jusqu’alors, les essais n’avaient été effectués qu’à partir de modules imposants. Qualcomm n’a eu besoin que de trois mois pour réduire de 25 % la taille de ses antennes 5G embarquées dans les smartphones. Une donnée qui prend toute son importance lorsque l’on sait que les premiers appareils 5G commerciaux devront embarquer trois groupes d’antennes.

Une contrainte nécessaire pour assurer une réception optimale du signal 5G, une main tenue devant une antenne pouvant notamment bloquer ce dernier. Nommés QTM052, ces modules miniaturisés fonctionneront avec le premier modem 5G de Qualcomm, le Snapdragon X50. L’ensemble de ces composants seront installés dans des smartphones compatibles dès le premier semestre 2019.

>>> Les tests de 5G en condition réelle de Qualcomm vendent du rêve

L’appel réalisé par Qualcomm et Ericsson a été effectué sur un appareil encore un peu éloigné du design classique d’un smartphone. Néanmoins, le 4G/5G Summit de Honk-Kong a pu voir l’annonce d’un « reference design », un smartphone conçu par Qualcomm et avec des dimensions similaires à celles d’une phablette (160 x 73,8 x 9,5 mm). Ce dernier sera fourni aux opérateurs pour réaliser leurs tests en situation sur leurs réseaux 5G. Le modèle sera également fourni aux constructeurs pour adapter son agencement à leurs produits 5G.

D’après les informations données lors du 4G/5G Summit, le déploiement de la 5G en France devrait débuter fin 2019 sur les bandes 3,46-3,8 GHz. Il faudra attendre 2020 pour la bande 26 GHz. Cette chronologie signifie surtout que les premiers smartphones 5G ne pourront profiter de « la fibre optique sans fil », comme le nomme Samsung. OnePlus a ainsi annoncé en marge du sommet hongkongais qu’il lancerait le premier smartphone 5G en 2019. Huawei a suivi avec un smartphone pliable 5G prévu lui aussi pour 2019. Déjà deux appareils 5G qui ne se connecteront qu’en 4G à leur sortie.

>>> Pliable et 5G : Huawei tease son prochain smartphone