Google va obliger les constructeurs à surveiller la sécurité des smartphones Android

Google va obliger les fabricants à mieux prendre en compte l’aspect sécurité de leurs smartphones. Selon un contrat obtenu par The Verge, la firme de Mountain View a établi des règles claires depuis le 31 juillet dernier. Ainsi, les appareils utilisés par plus de 100 000 personnes, soit plus de 75% des dispositifs sur le marché, doivent recevoir une mise à jour régulière pendant au moins deux ans. Le premier volet doit être effectif à partir du 31 janvier 2019.

Google insiste sur la réactivité des fabricants

« Au moins » quatre mises à jour sont obligatoires au cours de la première année suivant la sortie d’un appareil, aucun nombre n’a été spécifié pour la deuxième année. Cependant, quels que soient les correctifs lancés, les entreprises doivent offrir une protection contre toutes les vulnérabilités identifiées il y a plus de 90 jours. Si une entreprise ne respecte pas les exigences, Google peut refuser l’approbation et bloquer efficacement la vente d’un appareil.

Même si un représentant de la compagnie n’a pas clairement confirmé l’existence de ce contrat, il a précisé que le délai de 90 jours constitue une « exigence minimale de sécurité. » Aujourd’hui, « la majorité » de plus de 200 appareils Android a bénéficié d’une mise à jour au cours des trois derniers mois.

>>> Lire aussi : Android : des constructeurs font semblant d’installer certains patchs de sécurité