En 2018, l’iPad Pro s’inspire des iPhone XS/XR (et gagne l’USB-C !)

Fort de 400 millions d’iPad vendus à travers le monde depuis 2010, Apple présente sa nouvelle vision de la tablette avec un iPad Pro retravaillé depuis la base.

L’iPad rejoint enfin l’iPhone sur sa partie design. Exit les bords larges et le bouton Home. FaceID y fait son apparition, tout comme un écran presque bord à bord. Une modification visuelle qui permet à Apple de caser une surface utilisable de 11 pouces dans le même corps qu’un iPad Pro 10,5. Pour la version 12,9 pouces, elle en vient même à être plus compacte (format A4) que son prédécesseur tout en affichant une meilleure définition.

La dalle du nouvel iPad Pro n’est pas Oled, mais Liquid Retina, le système « LCD le plus avancé du marché », dixit Apple. Et à en juger par nos premiers tests sur l’iPhone XR (qui possède le même type de dalle), force est de constater que le constructeur américain maîtrise son sujet, et ce, malgré une définition en deçà des standards actuels. 

>>> Retina, TouchID et dimensions réduites, le MacBook Air fait peau neuve

Sur l’iPad Pro 2018, elle sera de 2388 x 1668 pixels pour le 11 pouces et de 2732 x 2048 pixels pour celui de 12,9 pouces. Soit une résolution de 264 pixels par pouce dans les deux cas. Mais il ne faut pas oublier tous les traitement d’Apple, dont le True Tone ou encore la technologie ProMotion qui magnifient aisément l’image affichée.

L’épaisseur a également été revue. Les deux nouveaux iPad Pro ne mesurent plus que 5,9 mm sur ce point, contre 6,9 mm auparavant.

Le bouton Home en est gommé. TouchID est remplacé par FaceID pour le déverrouillage et le paiement. Quant aux fonctions allouées au bouton principal, elles sont transformées en gestes, à l’instar des iPhone X, XS ou XR.

Une nouvelle génération d’iPad s’accompagne toujours d’un nouveau processeur. Aujourd’hui, on découvre l’Apple A12X Bionic, un dérivé bien plus puissant de l’A12 des iPhone XS et XR.

Apple le décrit comme étant 90% plus performant en multicoeur que l’A10X Fusion des précédents iPad Pro. Même schéma pour sa capacité graphique : deux fois plus puissant. Apple s’amuse même à dire que son nouvel iPad Pro est plus véloce qu’une Xbox One S et que 80% des PC portables actuellement sur le marché.

L’iPad Pro 2018 est la première tablette d’Apple a être disponible avec 1 To de stockage, mais aussi avec un port USB-C. Exit le lightning, Apple s’ouvre au monde. On pourra désormais y connecter un écran externe, une clé USB ou un appareil photo en toute simplicité. Espérons qu’il en sera de même pour les iPhone de 2019.

Avec l’iPad Pro, ce sont aussi des accessoires qui viennent graviter, notamment l’Apple Pencil. Le stylet intelligent fait aussi peau neuve. Plus compact, il dispose d’une surface tactile programmable. Pour le charger, il suffit de l’accrocher à une paroi de l’iPad. Une housse folio fait aussi son entrée. Magnétique, elle embarque un clavier.

L’iPad Pro sera disponible dès le 7 novembre en magasin. Son tarif démarre à 899 € en 11” 64 Go et 1119 € pour la même capacité en 12,9”. Bien sûr, des versions 4G sont également produites.