Facebook croît au ralenti

Le dernier rapport financier trimestriel de la compagnie nous apprend que la croissance de Facebook en Amérique du Nord est au point mort, tandis que la compagnie semble perdre des utilisateurs en Europe. Les chiffres ne sont pas encore alarmants, puisque la compagnie n’a constaté qu’une perte d’un million d’utilisateurs européens au cours du dernier trimestre. Cette perte serait apparemment imputable à la mise en place du Règlement général sur la protection des données (RGPD).

>>> Facebook confirme le développement de ses lunettes AR

Le rapport conclut tout de même que Facebook continue de croître (et donc de gagner de l’argent) à l’international, avec une augmentation du nombre d’utilisateurs quotidiens de 9 %, ce qui porte leur nombre à 1,47 milliard. Mieux encore, le nombre d’utilisateurs mensuels a lui aussi augmenté, de 10 %, à 2,27 milliards. Malgré les bénéfices engrangés grâce à sa régie publicitaire, la tendance année après année pour Facebook semble donc être au ralentissement. Et selon les experts, la compagnie aurait déjà tiré le maximum des marchés qui lui rapportent le plus, l’Europe et les États-Unis.

C’est désormais à Mark Zuckerberg de montrer la voie à suivre pour que sa compagnie conserve son énorme base d’utilisateurs : Facebook va-t-il se concentrer sur les Stories et donner plus de place aux communications via Messenger, ou le réseau social va-t-il tout miser sur la vidéo avec Instagram ? Le PDG donne indice sur le futur de la compagnie : « les gens se sentent plus à l’aise et sont plus naturels quand ils savent que leur contenu n’est visible que par un petit groupe et lorsqu’ils savent qu’il ne sera pas éternellement en ligne ».