L’Oréal lance un traqueur d’UV et de pollen

My Skin Track/UV est le fruit de la collaboration entre La Roche-Posay (groupe L’Oréal) et le professeur John Rogers de l’Université Northwestern, celui-là même qui avait lancé les tatouages portables en 2016. Sans batterie et parfaitement étanche, le capteur s’appuie sur le smarphone du porteur, il est activé par le soleil. Alors que sa fonction principale consiste à surveiller l’exposition aux rayons UV, son intégration avec Apple HealthKit lui ouvre de nouveaux horizons, il contrôle notamment la pollution, le pollen et l’humidité.

Une stratégie marketing éprouvée

Laetitia Toupet, directrice générale de La Roche-Posay, souligne que la création de ce gadget répond à un objectif clair : faire en sorte que les consommateurs profitent des avancées scientifiques. Les clients de la compagnie pourront alors « prendre soin de leur peau de manière exceptionnelle « . L’Oréal n’en est pas à son coup d’essai. Le géant des cosmétiques a déjà lancé deux produits signalant aux porteurs les effets du soleil sur leur peau : My UV Patch et UV Sense.

L’idée derrière ces gadgets ? Aider les consommateurs à adopter une pratique plus saine, s’ils limitent leur exposition au soleil en privilégiant les zones ombrées et surtout, s’ils utilisent fréquemment des crèmes solaires…. de préférence des crèmes issues d’une marque du groupe L’Oréal bien sûr !
Le nouveau venu, My Skin Track/UV est commercialisé au prix de 60 euros.

>>> Lire aussi : Vous pourrez bientôt essayer votre maquillage en VR sur Facebook et Instagram