[Test] Que vaut la Touch Lux 4, la liseuse de tea

7/10

Touch Lux 4 de tea

Sans surprise

199,99€ > Cultura
On aime
  • Prise en main Légèreté Gestion des DRM
On n’aime pas
  • Lenteur de certaines actions Intégration de la librairie Interface perfectible
Verdict :

La Touch Lux 4 de tea fait ce que l’on attend d’elle, mais sans plus. Sa légèreté (la meilleure du marché) et sa grande compacité constituent ses principaux atouts. Pour le reste, elle peine à se maintenir au niveau des poids lourds du secteur que sont Amazon et Kobo qui ne cessent d’intégrer des nouveautés comme la gestion de la lumière bleue ou l’étanchéité.

plus
Poids 155 g
Taille de l'écran 6 pouces
Résolution 212 ppp
Dimensions 161,3 x 108 x 8 mm
Capacité de stockage 8 Go
Formats reconnus EPUB DRM, EPUB, PDF DRM, PDF, FB2, FB2.ZIP, TXT, DJVU, HTM, HTML, DOC, DOCX, RTF, CHM, TCR, PRC (MOBI), JPEG, BMP, PNG, TIFF
Comptabilité PC, Mac
Eclairage Oui
Carte SD Oui (32 Go)
Prix 199,99 €



>>> Lire notre comparatif de liseuses : Kindle, Kobo, tea… quelle est la meilleure liseuse ?

Après le lancement au mois de juin dernier de la Ink Pad 3, un modèle grand écran plutôt convaincant, tea revient avec la Touch Lux 4 qui occupe le segment des liseuses 6 pouces. Va-t-elle détrôner les leaders du marché que sont Amazon et Kobo.

Oui pour son design

C’est là que se concentrent les principales nouveautés (du moins celles qui se voient). Alors que la version précédente, la Touch Lux 3, affichait 208 grammes sur la balance, la Touch Lux 4 se contente de 155 grammes et devient ainsi la plus légère du marché. Elle a également gagné en compacité avec des dimensions revues à la baisse : 1 cm de moins en hauteur et 6 cm de moins en largeur. Les touches présentes en bas d’écran permettent de changer de page ou d’accéder aux différents menus, mais ceux qui préfèrent le tactile pourront toujours y tapoter sur l’écran pour naviguer. La prise en main, qui était déjà un point fort des liseuses tea, ne déçoit pas.

Oui pour la gestion des fichiers 

tea a fait le choix d’un DRM (Digital Right Management) un peu moins contraignant que les autres. Ainsi, un livre acheté sur n’importe quelle librairie en ligne et protégé par un DRM pourra être déposé sur la Touch Lux 4 sans que le passage par le logiciel Adobe Digital soit nécessaire.

Tea se contente de fabriquer le matériel et ne propose pas, contrairement à Amazon ou à Kobo, de librairie en ligne. Selon l’endroit où vous achèterez votre liseuse, vous n’accéderez pas à la même librairie. Du coup, la consultation depuis la liseuse passe par le navigateur ce qui n’est pas optimal même si au final on trouve ce que l’on cherche. De même, il n’y a pas d’application pour smartphone dédiée à la liseuse, il faudra faire appel à celle de la librairie choisie pour faire ses achats. En l’occurrence Cultura pour notre test.

Pour tout ce qui est lecture des formats doc, pdf, rtf… la Touch Lux 4 s’en tire plutôt bien. En revanche, les accents ne sont pas gérés lorsqu’il s’agit de fichiers au format txt. Problème que l’on retrouve sur toutes les liseuses, quelle que soit la marque.

Oui et non pour la réactivité

Tea annonce un passage à une ram de 512 Mo, mais cette optimisation ne saute pas forcément aux yeux. Lors de la lecture, tout se passe bien, et le changement de page n’est pas trop long. En revanche lorsqu’il s’agit de modifier les paramètres ou d’accéder à la librairie l’attente peut sembler longue. Il faudra ainsi 25 secondes pour que la librairie se charge. Idem lorsque l’on active le raccourci qui permet de modifier la luminosité sans entrer dans les menus, on observe un décalage important entre le moment où l’on appuie et le moment ou le changement s’opère effectivement. 

Touch Lux 4 de tea : accès à la boutique



Touch Lux 4 : réglage de la lumière

Oui et non pour l’écran

Un peu comme pour toutes les caractéristiques de cette liseuse, l’écran fait le job sans plus. Alors que la norme est en passe de venir une résolution de 300 ppp, la Touch Lux 4 doit se contenter de 212 ppp. Ce qui s’avère correct pour afficher des caractères.

Alors que la version grand écran de tea, la Ink Pad 3, intègre la technologie smartlight qui permet de filtrer la lumière bleue pour éviter la fatigue visuelle notamment en fin de journée, la Touch Lux 4 ne bénéficie pas de cette innovation.

Non pour la récurrence des bugs

En testant la Ink Pad 3, la version grand format de la Touch Lux, nous avions identifié un drôle de bug : la liseuse se rallume toute seule 10 minutes après avoir été éteinte. Il peut s’avérer désagréable d’être sorti d’un premier sommeil par une lumière intempestive. Et bien la Touch Lux 4 a hérité de ce bug qui mériterait d’être réparé.