Sony brevette une cartouche de jeu vidéo

A l’heure du tout dématérialisé, avec même des rumeurs annonçant une version d’une Xbox sans lecteur optique, trouver un brevet de Sony détaillant une cartouche de jeu, c’est pour le moins étonnant. Pourtant si l’on en croit la demande de brevet déposé à l’office de protection de la propriété intellectuelle en Corée, c’est bien le cas.

A l’heure du tout dématérialisé, avec même des rumeurs annonçant une version d’une Xbox sans lecteur optique, trouver un brevet de Sony détaillant une cartouche de jeu, c’est pour le moins étonnant. Pourtant si l’on en croit la demande de brevet déposé à l’office de protection de la propriété intellectuelle en Corée, c’est bien le cas.

Sony préparerait-il une nouvelle console portable ? Une nouvelle PSP ? Une nouvelle Vita dont la production s’arrête cette année ? Sony a, jusque-là, toujours répondu en disant que la conjoncture n’y était pas propice. Il faut dire que l’augmentation de la puissance des smartphones, sans même parler des smartphones dédiés au jeu, couplé à une présence toujours forte de Nintendo sur le marché ne laisse que peu de place à une autre console portable.

Alors à quoi peut bien se destiner cette cartouche faite de résine et de métal ? Une nouvelle console hybride à la façon de la switch ? Et pourquoi pas un accessoire s’intégrant à la manette Dualshock 5 qui intégrerait un écran ? Sony chercherait-il à ressusciter le Visual Memory Unit de la manette de la Sega Dreamcast ? L’avenir nous le dira… si le brevet devient un jour une réalité.