Comparatif drones : comment choisir ? Lequel acheter ?

1 : De 20 à 1700 euros : tout savoir sur les drones de loisirs 2 : Quelle taille choisir ? 3 : Un drone, ça se pilote comment ? 4 : Le contrôleur de vol : intégré ou en kit ? 5 : Et question autonomie, ça donne quoi ? 6 : Que valent les caméras embarquées ? 7 : Les vols en immersion, c’est quoi ? 8 : Vols en FPV : les sensations fortes ! 9 : La checklist avant le décollage 10 : Réparer après un crash ? 11 : Drones de loisirs, drones civils ? 12 : Comment savoir si on peut piloter légalement ? 13 : Comment savoir où voler – et où ne pas voler ? 14 : La loi va-t-elle évoluer ? 15 : Des nuisances sonores ? 16 : Quels sont les accessoires indispensables ? 18 : Le jargon du drone 19 : Bilan : quel drone choisir ?

En bref : les conseils pour bien débuter

Avant de prendre les commandes d’un multirotor de grande taille bardé d’électronique, il est recommandé de se faire la main sur un petit engin. Sa taille réduite permet de s’entrainer n’importe où, y compris en intérieur. Il est préférable de choisir un appareil sans assistance à la stabilisation : cela permet d’acquérir les réflexes indispensables pour voler en sécurité. Comme par exemple savoir gérer un vol avec le drone présenté de face ou de côté, sans devoir réfléchir. Quel modèle retenir ? Le X4 H107C de Hubsan est un excellent choix. Après quelques semaines de pratique assidue, le vol avec un engin de grande taille semble d’une simplicité désarmante !

La réglementation indique ce qu’il faut impérativement respecter avant de décider de décoller. Mais il faut surtout faire preuve de bon sens : pas question de décoller lorsque les conditions de sécurité ne sont pas réunies. Si par exemple il y a trop de vent, abstenez-vous. Si votre multirotor ne semble pas fonctionner correctement, ne tentez pas le diable. Si l’un des composants montre des signes de faiblesse, une batterie gonflée, une hélice tordue ou amputée, changez-les avant de repartir.

Les fiches techniques ne mentionnent pas toujours le mode de la radiocommande. Le plus répandu est le mode 2 : les gaz se trouvent sur la manette de gauche. Mais certaines radiocommandes fonctionnent en mode 1, gaz à droite. Quel est le meilleur mode ? Ni l’un ni l’autre. Mais une fois que l’on pilote dans un mode, il est très difficile de s’accommoder de l’autre mode, c’est un peu comme demander à un droitier de faire un beau dessin de la main gauche. Le principal est de choisir un mode et de s’y tenir. Il faut donc vérifier le mode à chaque fois que l’on achète un drone avec sa radiocommande. Notre conseil : préférez le mode 2, gaz à gauche, c’est le plus répandu en France.

Sommaire :

  1. De 20 à 1700 euros : tout savoir sur les drones de loisirs
  2. Quelle taille choisir ?
  3. Un drone, ça se pilote comment ?
  4. Le contrôleur de vol : intégré ou en kit ?
  5. Et question autonomie, ça donne quoi ?
  6. Que valent les caméras embarquées ?
  7. Les vols en immersion, c’est quoi ?
  8. Vols en FPV : les sensations fortes !
  9. La checklist avant le décollage
  10. Réparer après un crash ?
  11. Drones de loisirs, drones civils ?
  12. Comment savoir si on peut piloter légalement ?
  13. Comment savoir où voler – et où ne pas voler ?
  14. La loi va-t-elle évoluer ?
  15. Des nuisances sonores ?
  16. Quels sont les accessoires indispensables ?
  17. En bref : les conseils pour bien débuter
  18. Le jargon du drone
  19. Bilan : quel drone choisir ?