La directrice financière de Huawei arrêtée pour être remise aux autorités américaines

Madame Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei, et fille de Ren Zhengfei, fondateur de la compagnie, a été arrêtée sur le territoire canadien et, à en croire Reuters, serait sur le point d’être extradée vers les États-Unis.

>> Ventes de smartphones : Huawei conforte sa place de dauphin au second semestre

Le « timing » de cette interpellation est quelque peu malheureux puisqu’elle s’est déroulée le jour même où les présidents Trump et Xi Jinping concluaient une trêve de 90 jours dans la bataille commerciale opposant les deux pays. Huawei, rappelons-le, est l’une des entreprises symboliques de la réussite chinoise. C’est sans doute pourquoi les autorités comme le public chinois ont mal pris la nouvelle de l’arrestation de Mme Meng. Personne ne sait encore comment Pékin va effectivement réagir à ce camouflet.

Selon la rumeur, Mme Meng aurait été arrêtée pour avoir avalisé la vente de produits Huawei en Iran. Les États-Unis avaient imposé un embargo sur ce pays et ont décidé, à travers Mme Meng, de sanctionner l’un des fleurons de l’industrie chinoise. Tout le monde observe désormais le cours de l’action Huawei. Plusieurs grands noms de la technologie ont déjà perdu de leur valeur boursière suite à cette annonce,. Si des sanctions venaient à être imposées à la compagnie dans son ensemble, ce serait le cours en bourse de toutes les entreprises partenaires du géant qui risquerait de subir de fortes perturbations. Plus qu’une bataille commerciale, c’est donc sans doute une véritable guerre pour la domination du secteur des hautes technologies qui est en train de se mettre en place.

>> [Promo] Huawei Mate 20 Pro : mémoire et chargeur à induction offerts !