Google+ n’est pas tout à fait mort mais il est encore hacké

Google vient d’avouer que son réseau social Google+ a de nouveau été victime d’une « exposition » des informations de ses membres. La faille était encore plus grande qu’il y a deux mois et concernait les informations privées de plus de 52 millions d’utilisateurs.

>> Project Fi : Google n’est pas un opérateur comme les autres

Le calcul est vite fait : cette brèche de sécurité a touché cent fois plus de comptes que la précédente. Si vous étiez inscrit.e sur Google +, toute personne mal intentionnée et au courant de la faille des serveurs a pu accéder à votre nom, votre adresse email, votre métier et votre âge. Le géant de la recherche affirme que cette faille était due à un bug et que celui-ci a été corrigé rapidement après sa découverte. De plus, la fin du service a été avancée de quatre mois, et les API de Google+ vont être supprimées dans les deux mois qui viennent.

Le meilleur moyen d’éviter de se soucier des fuites d’informations est peut-être bien de supprimer votre compte Google+. En effet, pourquoi attendre ? Comme le souligne Google, 90 % des sessions sur Google+ durent moins de cinq secondes : personne ne l’utilise vraiment. La démarche pour effacer votre compte est simplissime :

  • Connectez-vous à votre compte Google+ en vous rendant sur plus.google.com.
  • Cliquez sur le menu en haut à gauche puis rendez-vous dans Paramètres
  • Rendez-vous sur « Compte », tout en bas de la page
  • Cliquez sur « Supprimer votre profil »
  • Entrez votre mot de passe pour valider l’opération
  • Cliquez sur « Effacer »

>> [Test] Pixel Buds : on a testé les écouteurs intelligents de Google