Le Rover japonais fait de sacrés photos sur Ryugu

Présents à la surface de Ryugu depuis maintenant quelques mois, les deux robots bondissants continuent à envoyer des photos impressionnantes. Cette approche constitue une première, les deux véhicules doivent ajuster leur position de manière régulière. Les Rovers 1A et 1B seront rejoints par un troisième en 2019.

Ryugu, une mine d’informations

Vieux de 4 milliards d’années, l’astéroïde constitue une mine d’informations. Il permettra de mieux comprendre l’évolution de l’univers et des planètes. Les premiers éléments disponibles soulignent la présence de cratères et de roches.

Outre les différentes analyses, Hayabusa essayera de prélever des échantillons en se posant à la surface pendant une courte période. Comme l’astéroïde est trop rocailleux et offre une gravité trop faible, les scientifiques ont du mal à trouver une zone d’atterrissage correcte.

Si tout se déroule au mieux, Hayabusa 2 commencera son voyage de retour en décembre 2019. Les échantillons prélevés arriveront une année plus tard.

>>> Lire aussi : L’eau sur Terre est-elle un cadeau des astéroïdes ?