L’impression 3D à l’épreuve de la reconnaissance faciale

Le magazine Forbes a effectué un test visant à vérifier la sécurité du système de reconnaissance faciale équipant les smartphones. Il a imprimé une fausse tête chez une entreprise spécialisée au Royaume-Uni. Plus de 50 capteurs ont photographié le modèle. Ils ont agi de manière à prendre une image unique, constituant une photo 3D complète. La finalisation a duré quelques jours. Le montant final de dépenses a atteint 300 £, soit environ 335 euros.

La vérification a concerné 4 téléphones Android (LG G7 ThinQ, Samsung S9, Samsung Note 8 et OnePlus 6) et l’iPhone X. Le testeur a déverrouillé facilement les 4 smartphones Android avec la fausse tête. Par contre, il n’a pas réussi à déverrouiller l’iPhone X. La technologie utilisée par la marque à la pomme effectue une cartographie plus profonde du visage, elle réussit ainsi à différencier le modèle de l’original. Elle scrute également l’attention de l’utilisateur, il doit se focaliser sur une zone précise du téléphone pour que Face ID se déverrouille.

>>> Lire aussi : La reconnaissance faciale du One Plus 6 trompée par une simple photo