Uber reprend les essais de ses voitures sans pilote

Uber avait arrêté ses essais de voitures sans pilote après qu’un de ses véhicules autonomes avait tué une piétonne en Arizona en mars dernier. Après neuf mois d’interruption, la compagnie a annoncé sur son blog que les essais sur les routes publiques allaient reprendre.

>> Uber et l’École Polytechnique s’associent pour travailler sur le concept de taxis volants

Les autorités ont approuvé cette démarche, et les voitures autonomes Uber sont à nouveau autorisées à rouler sur les routes de Pittsburgh, en Pennsylvanie. Ces quelques mois de pause auront permis de peaufiner les mesures de protection et les procédures de supervision de la sécurité. Comme le déclare Eric Meyhofer, directeur des technologies de pointe chez Uber : « cela a réclamé une grosse introspection et a pris du temps. Nous sommes désormais prêts à aller de l’avant ».

Les nouvelles mesures de sécurité sont très strictes. Le facteur humain semblant être la principale cause d’accidents impliquant les voitures autonomes, deux opérateurs se relaieront désormais dans chaque voiture de test. Ils ne pourront pas travailler plus de quatre heures d’affilée (contre huit à dix heures auparavant). De plus, une caméra détectera les conducteurs « dissipés » et enverra une alerte à l’équipe de supervision. La vitesse de croisière des voitures a été réduite de moitié et passe de 90 à 40 km/h.