Certaines compagnies chinoises interdisent à leurs employés d’acheter des produits Apple

Dans la guerre commerciale que se livrent actuellement la Chine et les États-Unis, tous les coups sont permis. L’arrestation au Canada d’une des dirigeantes de Huawei n’a fait qu’attiser la rancœur entre les deux puissances. Le bruit court maintenant que de nombreuses entreprises chinoises imposent un boycott des produits Apple à leurs employés.

>> Apple + Qualcomm, une histoire d’amour entre parenthèses

Si cette mesure semble être suivie à l’échelle nationale, toutes les compagnies ne sont pas aussi strictes dans son application. D’après un article paru dans Nikkei Asian Review, certaines menaceraient leurs employés de ne pas leur verser de bonus, alors que d’autres feraient des saisies sur salaire, voire licencieraient les contrevenants. De nombreuses firmes préfèrent cependant la manière douce et proposent des subventions très avantageuses (de 10 à 100 % de réduction), afin d’inciter les gens à consommer chinois.

Quoi qu’il en soit, l’image de marque d’Apple est gravement ternie dans l’Empire du Milieu, et après la décision d’un tribunal chinois d’interdire l’importation d’iPhone (des modèles 6 à X), on peut s’attendre à ce que la firme de Cupertino fasse beaucoup moins de profits grâce à la Chine en 2019.

>> Un nouvel iPad mini en 2019 ?