Ces lycéens chinois portent des uniformes connectés

Pékin semble améliorer tous les jours un peu plus son système de surveillance de la population. Les initiatives ne se comptent plus pour exercer un contrôle toujours plus strict sur les faits et gestes des citoyens chinois. On apprend ainsi que dix écoles chinoises de la région autonome Zhuang du Guangxi ont ordonné le port d’un uniforme connecté permettant de surveiller les allées et venues de leurs élèves.

>> La Chine aurait hacké l’US Navy

Premièrement, ces “uniformes intelligents” bardés de composants électroniques permettent de surveiller les entrées et sorties des établissements, et envoient des messages de confirmation (à l’arrivée et au départ des lycéens) aux parents et à l’administration. De plus, ces tenues sont capables d’accéder à l’emploi du temps des élèves, et d’émettre un message vocal à fort volume, si l’un d’eux fait l’école buissonnière. Hors de question pour les élèves de se dévêtir et d’échanger leur tenue pour éviter ce genre d’humiliation publique, car ces uniformes, fabriqués par Guanyu Technology sont aussi dotés d’une technologie de reconnaissance faciale. Les resquilleurs auront aussi du mal à abîmer leur tenue, leur fabricant affirmant qu’elles peuvent résister à des températures allant jusqu’à 150 degrés.

Ces uniformes ont été introduits en toute discrétion dès 2016, et à en croire l’administration scolaire du Guangxi, les résultats en termes de fréquentation scolaire se sont améliorés. Il est en effet beaucoup plus difficile de faire le mur lorsque l’on se sait “traqué” par un tel système. À tous ceux qui craignent que la surveillance ne se poursuive en dehors des heures de cours, les autorités ont affirmé qu’elles ont choisi de laisser les étudiants libres de leurs faits et gestes après les heures de classe… pour l’instant.

>> En Chine, des drones oiseaux pour surveilles les habitants