Comparatif : quel est le meilleur casque Bluetooth ?

1 : Bien choisir son casque Bluetooth 3 : Couper définitivement le cordon 4 : Quelle autonomie pour un casque Bluetooth ? 5 : La réduction du bruit, pour s'isoler des sons extérieurs 6 : La qualité sonore, le critère principal 7 : Les contrôles, pour éviter de sortir son smartphone 8 : Jouer en silence sur une console 9 : Et pour les sportifs ? 10 : Tableau récapitulatif

Circum-aural, supra-aural, intra-auriculaire ?

Un casque circum-aural présente un design fermé, qui vient englober complètement l’oreille.

La principale caractéristique à regarder lorsqu’on choisit un casque, c’est la forme des écouteurs. Il en existe trois types principaux qui portent un nom bien distinct. Supra-aural, ou over-ear en anglais, désigne les casques dont les écouteurs sont généralement de taille réduite et se posent directement sur l’oreille, comme le font par exemple le Bose Soundlink ou le Plantronics Backbeat 500. À l’inverse, les casques de type circum-aural, ou over-ear en anglais, désignent des écouteurs plus volumineux, dont le but est d’englober complètement l’oreille. Les Sony WH-1000XM3 ou Bose QuietComfort 35 II appartiennent à cette catégorie. Enfin, les intra-auriculaires viennent directement se loger dans le pavillon, à l’aide d’embouts en silicone. Ils se prêtent particulièrement bien aux activités en plein air, comme les Jabra Elite Active 65t ou Sennheiser CX 6.00BT.

Les trois types d’écouteurs ont leurs propres avantages et inconvénients. Les modèles supra-aural ont l’avantage d’être légers et peu encombrants. La plupart se glissent aisément dans un sac à main. Ils n’en sont pas moins performants et complets : un écouteur supra-aural peut disposer d’un système de réduction du bruit ou de commandes disposées sur l’écouteur. Attention toutefois, car la tenue du casque sur la tête ne tient qu’à la pression que l’arceau applique sur le crâne lors de l’utilisation, ce qui peut représenter une gêne en cas d’utilisation intensive, en particulier dans le sport.

Plus compact et moins encombrant, un casque supra-aural se pose directement sur l’oreille.

De leur côté, les casques circum-aural présentent une taille plus imposante. La principale différence tient évidemment dans la structure des écouteurs, dont les coussinets enveloppent complètement l’oreille. Cela permet d’obtenir une meilleure isolation des bruits extérieurs. Ces modèles sont plus confortables en général, mais ont aussi leurs propres inconvénients. Les grands coussinets peuvent échauffer les oreilles, ce qui peut être désagréable en cas d’utilisation prolongée. De même, ces coussinets de grande taille peuvent s’avérer gênants pour les porteurs de lunettes, en raison de la pression qu’ils peuvent exercer sur les branches.

Pour les intra-auriculaires, tout est histoire de goût. Si vous ne craignez pas d’insérer directement l’écouteur dans votre oreille, ils offrent un maintien hors-pair et un grand confort pendant une utilisation prolongée. C’est ce format que l’on privilégiera pour faire du sport, aspect compact oblige, d’autant plus que la qualité audio de ces écouteurs miniatures ne cesse de s’améliorer.

Si vous les tolérez, les écouteurs intra-auriculaires offrent le meilleur maintien et sont parfaitement recommandés pour le sport.

Sommaire :

  1. Bien choisir son casque Bluetooth
  2. Circum-aural, supra-aural, intra-auriculaire ?
  3. Couper définitivement le cordon
  4. Quelle autonomie pour un casque Bluetooth ?
  5. La réduction du bruit, pour s'isoler des sons extérieurs
  6. La qualité sonore, le critère principal
  7. Les contrôles, pour éviter de sortir son smartphone
  8. Jouer en silence sur une console
  9. Et pour les sportifs ?
  10. Tableau récapitulatif