Il hacke un distributeur et récupère un million de dollars

Qin Qisheng travaillait en tant que développeur senior au sein de la Huaxia Bank (Pékin, Chine). Il a découvert une faille au sein du système d’exploitation utilisé par l’établissement. Les retraits d’argents effectués vers minuit n’étaient pas enregistrés. Il a alors retiré une somme équivalente à 1 million de dollars en procédant par étape.

L’établissement a accepté ses explications. Le principal intéressé a argué avoir simplement effectué des tests. il a d’ailleurs rendu l’argent. Pourtant, les autorités n’ont pas été de cet avis. Le tribunal l’a condamné à 10 ans de prison, assortis d’une amende de 10.000 yuan. L’accusé a fait appel, mais la cour a confirmé la décision.

La position de la banque est contradictoire

La découverte de la faille remonte à 2016. Le développeur a alors ajouté un script destiné à tester la sécurité, sans déclencher une alerte. Pendant plus d’un an, il a retiré régulièrement des sommes comprises entre 750 et 3000 dollars. Il a alors amassé plus d’un million de dollars, sans le dire à ses supérieurs.

Ses employeurs ont déclaré au tribunal qu’il a violé la procédure. Pourtant, ils ont déposé une demande invitant la police à abandonner l’affaire après que M. Qin a rendu l’argent. L’établissement a expliqué sa position en soulignant les difficultés d’une enquête officielle. En d’autres mots, les activités du développeur auraient favorisé une économie de temps et d’argent.

Le tribunal a ignoré les arguments de la banque

La banque a signalé l’incident après une vérification manuelle réalisée en janvier 2018. Les autorités ont arrêté Qin en mars de la même année. 9 mois plus tard, le tribunal de district de Chaoyang l’a condamné à 10 ans de prison et lui a infligé une amende de 11.000 yuan pour vol. Le fait qu’il est rendu l’argent ne constituait pas un motif suffisant pour l’épargner. Par ailleurs, la demande de grâce déposée par la banque était illégitime.

Qin a interjeté un appel, estimant qu’il ne méritait pas une peine aussi lourde. Un tribunal de Beijing a confirmé le verdict. La cour a également déclaré que « l’affaire est close.« 

>>> Lire aussi : [Publi-éditorial], 10 raisons de passer à la banque en ligne !