Google supprime 100 millions de spams par jour

TensorFlow est un framework d’apprentissage automatique développé en open source par Google. Le géant du web a ajouté deux nouvelles protections basées sur cet outil pour améliorer ses capacités de détection. Maintenant, le dispositif débusque les catégories de spam qui étaient très difficiles à trouver. Entre autres les messages basés sur les images, les contenus cachés ou encore les mails provenant de nouveaux domaines.

Le spamming évolue régulièrement. L’utilisation de l’apprentissage automatique facilite l’identification des modèles. Pourtant, la décision repose sur plusieurs facteurs. Environ 1,5 milliard de personnes utilisent Google mensuellement. Alors, même si certains messages remplissent tous les critères d’un spam, ce n’en sont pas forcément. L’outil recoupe alors les informations avant de procéder à la suppression.

Google insiste sur la personnalisation de la protection. En effet, les critères varient d’une personne à une autre. Par exemple, les notifications envoyées par une application pourraient être traitées comme un spam. Pourtant, elles sont vraiment importantes pour une certaine catégorie d’utilisateurs.

L’ajout de TensorFlow améliore la précision des outils disponibles. Maintenant, les équipes de Google se concentrent plus sur les moyens d’éradiquer les spams que sur les structures sous-jacentes. Grâce à l’efficacité de nombreux composants, le traitement des informations devient plus rapide. Par ailleurs, effectuer plusieurs tests en simultanée est maintenant possible. Les ingénieurs de la compagnie trouveraient ainsi rapidement le modèle le plus performant.

Plusieurs scientifiques utilisent TensoFlow. Le nombre des contributions dépasse largement les 70.000. Cette richesse contribuera à améliorer la protection des utilisateurs de Gmail.

>>> Gmail pour mobile passe au Material Design