Accueil » Actualité » 6 nouveaux coronavirus découverts chez la chauve-souris

6 nouveaux coronavirus découverts chez la chauve-souris

Le programme PREDICT vient de permettre la découverte de 6 nouveaux coronavirus chez les chauves-souris. Bien qu’ils ne représentent aucun danger immédiat pour l’Homme, le hasard des mutations pourrait les rendre responsables de la prochaine pandémie.

Les premières études du nouveau coronavirus ont permis d’établir avec certitude qu’il est d’origine naturelle. Plus précisément, le SARS-CoV-2 est le fruit de mutations successives d’un coronavirus d’abord identifié chez la chauve-souris. Bien qu’on ignore encore son parcours exact pour parvenir jusqu’à l’Homme, le pangolin compterait parmi les espèces qui l’ont transmis à l’homme.

En partenariat avec les autorités birmanes, des chercheurs du Smithsonian’s Global Health Program et de l’Université de Californie étudient les populations de chauve-souris les plus susceptibles d’entrer en contact avec l’Homme. Parmi elles, les scientifiques ont découvert 6 nouvelles formes de coronavirus.

Image 1 : 6 nouveaux coronavirus découverts chez la chauve-souris
Credit: Roshan Patel, Smithsonian’s National Zoo and Conservation Biology Institute

Les nouveaux coronavirus ont été identifiés dans le cadre du programme PREDICT, une mission de biosurveillance sur les hommes et les animaux qui vise à mieux comprendre la propagation des maladies, notamment les agents pathogènes susceptibles de se transmettre des animaux aux humains. Selon les chercheurs, les nouveaux virus ne sont pas étroitement liés au SRAS-CoV-1, au MERS ou au SRAS-CoV-2, et ne présentent donc pas de danger immédiat pour l’Homme. Les chercheurs soulignent néanmoins l’importance de suivre leur évolution. « De nombreux coronavirus ne présentent peut-être pas de risque pour l’homme, mais lorsque nous identifions ces maladies dès le début chez les animaux, à la source, nous avons une occasion précieuse d’étudier la menace potentielle », a déclaré Suzan Murray, directrice du Smithsonian’s Global Health Program.

Les mesures barrière pourraient être à observer jusqu’en 2022, craignent des scientifiques

Les chauves-souris sont porteuses de milliers de coronavirus potentiellement dangereux

Les coronavirus sont ce qu’on appelle des virus ARN qui sont sujets à des mutations fréquentes par nature. Si la plupart d’entre elles restent muettes ou altèrent les chances de survie du virus, le hasard peut les rendre plus dangereuses ou permettre au virus de se propager à d’autres espèces. L’étude du programme PREDICT a permis d’en détecter 6 nouveaux sur des populations très localisées. Les experts estiment que les chauves-souris sont porteuses de milliers de coronavirus, dont un grand nombre n’ont pas été découverts. Parmi eux, certains donneront peut-être naissance à la prochaine pandémie. « La surveillance vigilante, la recherche et l’éducation sont les meilleurs outils dont nous disposons pour prévenir les pandémies avant qu’elles ne se produisent », selon Suzan Murray.

70 vaccins anti Covid-19 sont en développement pour vaincre le virus

Image 3 : 6 nouveaux coronavirus découverts chez la chauve-souris

Masque de protection de visage

Source : phys.org