Accueil » Actualité » À Hong Kong, on utilise AirDrop pour protester

À Hong Kong, on utilise AirDrop pour protester

Image 1 : À Hong Kong, on utilise AirDrop pour protester

Les Hongkongais sont en train de protester massivement contre un projet de loi portant sur l’extradition des opposants au gouvernement chinois. Pékin contrôle d’une main de fer les informations concernant ces événements à travers sa fameuse « grande muraille » virtuelle. Les Chinois du continent ignorent donc presque tout des manifestations qui agitent la région administrative spéciale. Les contestataires de Hong Kong ont trouvé un moyen d’informer leurs compatriotes en visite, en mettant à profit la fonctionnalité AirDrop d’iOS.

>>> Une alternative à Beam et AirDrop arrive sur Android

Proposée sur iOS depuis 2011, AirDrop est une fonctionnalité qui permet d’échanger des fichiers avec les Mac, iPhone, iPad ou iPod touch situés à proximité. Les protestataires l’utilisent pour partager des informations à l’intention des Chinois. Les fichiers mis à la disposition des visiteurs sont rédigés en chinois simplifié et visent à les convaincre du bien-fondé de la lutte des Hongkongais.

Dans les lieux les plus visités de la ville, les touristes (disposant d’un appareil sous iOS) sont ainsi littéralement bombardés de photos et de documents leur expliquant le pourquoi et le comment d’un tel soulèvement. On peut ainsi lire sur l’un des messages diffusés à travers AirDrop : « Le saviez-vous ? Le mois dernier, Hong Kong a été le théâtre de trois protestations massives, avec pas moins de deux millions de personnes dans les rues. N’attendez pas que la liberté ne disparaisse pour la regretter. Celle-ci n’est pas un cadeau divin, le peuple se bat pour elle ».

>>> Microsoft et Dell ne veulent plus produire leurs composants en Chine