Une interface 3D encore meilleure que dans Minority Report

L’institut de recherche, qui est à l’origine du développement de l’algorithme de compression MP3, a développé une interface à reconnaissance gestuelle qui dépasse largement et en tout point l'interface fictive utilisée dans Minority Report.

Une équipe de développement basée à l’Institut Technique de Fraunhofer a créé un système pouvant relier le mouvement de plusieurs mains, jusqu’à chacun des dix doigts. Cette "interface 3D multitouches " ne nécessite pas l’utilisation de gants et permet le contrôle d’objets virtuels avec les dix doigts.

Rien n’a filtré quant à une date d’adaptation du système pour des applications pratiques. Profitons de cette opportunité pour examiner les propos de l’expert, Jakob Nielsen, qui a rédigé des écrits au sujet des interfaces 3D :

Beaucoup d’interfaces utilisateur conçues pour les films présentent des données gestuelles et des visualisations de données en 3D. Les environnements réalistes et une navigation de survol semblent bons et tiennent davantage compte d’une interaction plus spectaculaire qu’un clic sur une liste linéaire de 10 items. Mais, bien qu’il soit un outil de base des démos dans les conférences informatiques depuis des décennies, la 3D n’adapte pas les démos en produits de navigation. La raison? La 2D fonctionne mieux que la 3D pour une grande majorité des travaux que veulent effectuer les utilisateurs.

La 3D est pour les démos. La 2D est pour le travail.

L’Institut Technique fait partie d’un plus grand groupe, composé de 59 autres instituts de recherche éparpillés un peu partout dans toute l’Allemagne, gérant un budget annuel de 1.6 milliards d’euros.