5G : la norme se précise, les débits aussi

La 5G, dont les opérateurs parlent de plus en plus depuis plus d'un an, entame son processus de normalisation. Le 3GPP (une organisation mondiale chargée de la définition des standards des télécommunications) a spécifié la semaine dernière certaines normes de la technologie qui débarquera d'ici 2 ans dans nos téléphones.

Après plusieurs mois de discussion, les membres du 3GPP se sont finalement mis d'accord sur les spécificités techniques de la 5G NR (New Radio) non autonome. Les normes en question ne sont pas définitives, mais grâce à elles, opérateurs et fabricants vont pouvoir entamer leurs tests. La 5G profitera d'un spectre de fréquences très large : de 600 MHz à 50 GHz. Plus concrètement, la bande moyenne en France sera située entre 3,4 et 3,8 GHz, et pourra atteindre 26 GHz en Europe, et 28 GHz aux États-Unis et en Asie.

Côté gain pour l'utilisateur, on annonce un débit 10 fois supérieur à celui de la 4G actuelle. On devrait atteindre entre 20 Gb/s et 100 Gb/s en descendant, et entre 10 et 50 Gb/s en montant. La 5G devrait également offrir d'autres avantages, permettant tantôt de continuer à capter même lorsque l'on se déplace à très grande vitesse (dans le TGV, par exemple), tantôt de profiter d'un temps de latence de seulement 10 ms.

La 5G devrait être disponible dès 2019 aux USA et en Corée. En France, les opérateurs travaillent eux aussi déjà dessus. Orange estime que les grandes villes pourront être couvertes en 2019, et qu'un premier déploiement à plus grande échelle sera effectué l'année suivante. Il faudra néanmoins attendre jusqu'en 2030 pour un déploiement sur l'ensemble du territoire.

>> Téléphonie 5G : 10 questions pour tout comprendre

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire