BlackBerry 10 : la rupture

Research in Motion, le groupe canadien, a choisi le 1er mai pour présenter BlackBerry 10, le nouveau système d’exploitation qui doit lier ses flottes de smartphones et tablettes.

De BlackBerry 7.1 récemment sorti, RIM passe directement au 10. C’est une décision volontaire qui doit modéliser l’écart qui sépare les anciens systèmes BlackBerry de ce que les utilisateurs auront entre les mains fin 2012. En effet, RIM souhaite sortir son nouveau système avant la fin de l’année afin de contrer les nouveautés de Google et d’Apple.

Avec BlackBerry 10, une petite révolution est en marche. Ce système est dérivé de QNX, une plateforme qui est déjà utilisée par la PlayBook.

Dans la liste des modifications, on relève que le sacro-saint clavier physique Azerty disparaît avec BB OS7. L’utilisateur n’aura désormais plus qu’un clavier virtuel sur un écran tactile. D’après la première vidéo de présentation, il semble très efficace, proposant des mots lors de la saisie de plusieurs lettres. L’apprentissage des habitudes de l’utilisateur ne fera que faciliter sa manipulation.

En outre, BB 10 s’ouvrira sur le Cloud et sera optimisé pour le multicoeur, de quoi enfin espérer voir des configurations puissantes dans des BlackBerry. A ce sujet, les développeurs disposent déjà du SDK pour développer les premières applications de BB 10. Ajoutons que l’éditeur de jeux Gameloft a d'ores et déjà annoncé que « les clients du BlackBerry 10 peuvent s'attendre à une foule de jeux d'une grande qualité de tous genres. » Une bonne manière d’attirer le grand public vers le renouveau de RIM.

« BlackBerry 10 s’appuie sur les mêmes valeurs fondamentales et l’exceptionnelle expérience utilisateur qui ont déjà attiré plus de 77 millions de clients BlackBerry dans le monde entier », a-t-on pu entendre lors de la conférence développeur qui servie d’écrin au nouvel OS. Une déclaration qui ne supporte aucun doute quant au succès de cette nouvelle plateforme.

BlackBerry 10

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire