L'Inde dit stop à BlackBerry

La hache de guerre n’est pas prête d’être enterrée entre l’Inde et RIM. Le gouvernement indien avait donné jusqu’au 31 janvier au constructeur canadien pour fournir des informations liées au service de messagerie utilisé sur les smartphones BlackBerry. Le fabricant nord-américain avait offert d’adresser des demandes légales pour obtenir certaines informations transitant via BlackBerry Messenger et BlackBerry Internet, ce qui s’est révélé insuffisant.

Le pays a en effet demandé aux huit opérateurs nationaux de couper tout service non-contrôlé par le gouvernement, ce qu’ils devraient s’empresser de faire selon le journal The Economic Times. Il semblerait donc que les négociations soient au point mort entre les deux parties, la balle étant désormais dans le camps de RIM.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • fr78
    Mais que fait RIM et son BlackBerry que ne feraient pas les autres smartphones style iPhone ou Androïdphones ? Tous les téléphones modernes ont maintenant un service de messagerie...
    0
  • Anonyme
    Ah bon? Et quel est le nom du service de messagerie iPhone?
    Ne cherchez pas, il n'y en a pas, fr78 ment.
    0
  • the_down
    Citation:
    la balle étant désormais dans le camps de RIM.


    Dans le camp, pas besoin de "s", il est tout seul.
    0