DefCon : les hackers du métro interdits de conférence

Le métro de BostonTrois étudiants du MIT (la célèbre université américaine du Massachussetts) avaient trouvé le moyen de faire des économies : ils ont réussit à pirater le métro de Boston. Ils ont pour cela hacké les cartes RFID utilisées par la compagnie. La manipulation est aussi valable à Amsterdam et Londres puisque les métros y utilisent également les cartes RFID.

Interdits à DefCon

Consciencieux, les étudiants ont voulu témoigner de leurs travaux à la DefCon, le congrès international de hacking ayant lieu chaque année à Las Vegas. L’idée aurait pu peut être inspirer les concepteurs du système afin de mieux le sécuriser. Mais un juge fédéral n’avait pas cette vision des choses, et a décidé tout simplement d’interdire la conférence après une plainte du MTBA (la société de transport gérant le métro de boston). Elle fut remplacée par une conférence de presse sans détails techniques.

La plainte du MTBA à l’origine du buzz

Mais le site internet d’ABC signale que la présentation avait été distribuée avant le dépôt de la plainte, et celle-ci n’a servit qu’à créer une sorte de buzz assurant une audience énorme au rapport. Des internautes du monde entier s’y sont interessés, et les posts ont afflué sur les forums. Au final, il est disponible sur « The tech », le site internet des élèves du MIT. Les techniciens de la MTBA pourront toujours aller le consulter.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • cyrano
    C'est toujours amusant de voir un buzz mondial suite à une plainte pour faire censurer une information.
    1