Doublet de Dell sur le terrain low-cost

Dell EPressentie depuis le mois d’avril, Dell annonce officiellement sa gamme d’UMPC. Avec les Dell E, le constructeur américain entre sur le marché très concurrentiel des ultraportables low-cost, avec Asus et MSI enligne de mire.

L’Atom comme tout le monde

Comme les acteurs de ce secteur, Dell utilisera le processeur basse consommation d’Intel. En fonction de la machine, l’Atom sera cadencé entre 1,3 GHz et 1,6 GHz. Le E-Dell disposera d’une dalle de 8,9 pouces affichant une résolution standard de 1024 x 600 alors que l’utraportable 12,1 pouces du même constructeur, le E-Slim, affichera en 1280 x 800. Avec de telles caractéristiques, ces deux machines devraient rapidement trouver leurs terrains d’affrontement.

Et pourquoi pas un 1,8" rapide ?

Dell EPour le stockage, Dell met en avant le nouveau format de mémoire flash avec des SSD de 4, 8 ou 16 Go pour son modèle le plus petit. Le E-Slim sera, quant à lui, vendu avec un SSD de 8 Go ou un disque dur 1,8 pouces de 80 Go. Ce disque n’étant pas connu à l’heure actuelle, il serait intéressant de savoir si le fabricant choisira le nouveau Toshiba à 5400 tpm. Pour rester dans la mémoire, on parlera de la RAM qui se composera de 512 Mo à 2 Go de DDR2.

9 heures de batterie

Enfin, le E-Dell adoptera une batterie 4 cellules pour une autonomie annoncée de 5 h. De son côté, son grand frère fera soit mieux soit moins bien avec une batterie de 3 (4 h 30) ou 9 cellules (9 h). Une différence qui se fera peut-être ressentir sur la facture finale. En effet, alors que les prix des 8,9 pouces débuteront à 299 €, on peut prévoir que les 12,1 pouces devraient par défaut briser les plafonds des ultraportables low-cost.

Le reste des spécificités est commun aux deux machines. Aussi, Bluetooth, Wi-Fi g, Webcam, 3 x USB2 garniront la nouvelle gamme de Dell. En option, on trouvera des puces Wimax ou 3G/HSDPA. Question mensurations, les deux afficheront aux alentours de 2 cm d’épaisseur pour 1,1 kg et 1,3 kg. Voilà donc des PC qui vont permettre de remettre une fois de plus en jeu le leadership des Eee PC d’Asus.