On vous aura prévenu : Facebook rendrait gros et pauvre

Facebook pourrait avoir une influence néfaste sur ses utilisateurs jusqu’à les conduire à l’obésité et à des problèmes financiers.

C’est ce que révèle une étude menée conjointement entre Keith Wilcox de l’Université de Columbia et Andrew Stephen de l’Université de Pittsburgh. Elle a été réalisée sur 541 Américains, utilisateurs de Facebook. Les résultats mettent en exergue que la fréquentation de ce réseau social « peut regonfler son estime de soi, et sa sensation de bien-être ». Néanmoins, le « boost temporaire [généré par le regard positif des amis proches, NDLR] va faire chuter leur self-control ».

Après cette augmentation subite de l’ego, le retour à la normale risque de provoquer l’effet inverse et donc de favoriser la gloutonnerie. Les 541 personnes sondées avaient toutes une masse corporelle supérieure à la moyenne américaine.

En outre, ils seraient plus enclins à rencontrer des soucis financiers. Cela est plus remarquable chez les adolescents et jeunes adultes, ajoute l’étude.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Msieur Roy Prof-techno
    Bizare quand on mets "j'aime" sur facebook, ça n’apparait pas dans notre profil.....

    FAcebook filtre/bloque cette info !!!!!!!!!!

    DOmmage.
    0