Free Mobile : Orange se plaint aussi

Stéphane RichardStéphane Richard

Free Mobile vient de fêter son premier anniversaire. Lancé le 10 janvier 2012, le nouvel opérateur mobile ne s’est pas fait que des amis sur ce marché. Même Orange, qui lui fournit une itinérance réseau, n’hésite pas à le remettre en place.

Ainsi, Stéphane Richard, PDG de l’opérateur historique, profite du rapport de l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) sur le déploiement du réseau de Free Mobile pour lui assener un coup de semonce. L’opérateur de Xavier Niel aurait ainsi raté de peu son objectif d’implantations d’antennes-relais.

Stéphane Richard exige « le respect absolu des obligations de Free », rapportent Les Echos. « S’il ne respecte pas ses engagements, il faut qu’il soit sanctionné », ajoute-t-il. Il en profite pour dénoncer « l’idolâtrie des marchés financiers pour Iliad », la maison-mère de Free ayant vu son action grimper de 40 % sur la dernière année. Le prochain point de l’ANFR sera fait en 2015. À cette date, les installations de Free devront permettre de couvrir 75 % de la population. Ajoutons que sur la totalité des antennes installées, Free dispose de 14 modèles compatibles 4G bien qu’il ne dispose pas encore de licence pour cette norme.

Au final, on peut donc conclure qu’Orange souhaite montrer aux autres opérateurs mobiles qu’il est bien décidé à lâcher Free Mobile dès que possible.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • mpc60
    Richard est seulement jaloux de l'augmentation de 40% du cours de l'action. C'est loin d'être le cas pour FranceTélécom ( -25% en un an) et son salaire en est minoré d'autant. CQFD ! Ceci dit, si cettee augmentation est si forte c'est peut-être parce que la Bourse pense que Free limite ses investissements et surtout que le contrat signé avec FT a été très très bien négocié par Free, finalement.
    0