Google Street View : c'est terminé en Allemagne

Les nombreuses plaintes reçues par Google sur le sol allemand concernant son fameux service Street View auront finalement eu raison de sa volonté de couvrir le territoire. Les Google Cars ne circuleront plus dans les rues allemandes, et Google va ainsi cesser de mettre à jours les clichés de cette version de son service.

Plus de Google Cars en Allemagne

Google ne retirera pas les photos déjà publiées pour près de 20 villes allemandes dans son service Street View. La marque vient cependant d’arriver à un compromis qui devrait lui éviter de futures actions en justice, puisqu’elle a décidé de ne plus envoyer ses Google Cars patrouiller en Allemagne, que ce soit pour prendre de nouvelles photos ou pour mettre à jour les anciennes.

Depuis cette décision, Google reste relativement muet à ce sujet, aussi bien concernant les raisons que le caractère définitif ou non de cet arrêt. La version allemande de Google Street View a toujours fait figure d’exception, puisqu’il s’agit de la seule version du service où les habitants ont la possibilité d’exiger le retrait de la photo de leur résidence. Ce droit pour les résidents avait été obtenu après de longues négociations entre Google et la justice allemande.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • yvesall
    j'en connais qui vont chialer dans quelques années quand le street view ne sera plus à jours.
    Google sera attaqué en justice par un mec qui se sera pommé.
    une minorité fait encore une fois la loi, à cause d'un string étendu sur un fil à linge
    -1
  • Anonyme
    En même temps, quand on écrit "pommé"... :-S
    -1
  • fr78
    Et bientôt on interdira aux gens qui marchent dans la rue ou aux conducteurs de véhicules, de regarder les habitations qu'ils longent. Et imaginez que vous croisiez une personne que vous connaissez, et qui se trouve en compagnie de sa maitresse ou son amant, elle pourrait vous faire un procès à cause du risque de ce que vous pourriez dire !
    A force de vouloir tout interdire sous prétexte de liberté à la confidentialité personnelle, on va arriver à des délires paranoïaques.
    -1