Hadopi : 500 000 avertissements, 60 coupures à venir ?

Après un an et demi d’activité, l’Hadopi a envoyé 470 935 mails d’avertissement dans le cadre de sa lutte contre le téléchargement illégal.

Dans ces 470 935 internautes français soupçonnés d’avoir volé de la musique, des vidéos ou des logiciels, 20 598 ont eu droit à un second avertissement depuis février. La troisième étape de la riposte graduée a aussi été mise en branle. Selon le rapport de l’Hadopi, une soixantaine de dossiers sont cours d’examen. Ils pourraient être transmis à un tribunal pour décider de sanctions. Ils risquent 1500 euros d’amende et la coupure de leurs connexions Internet.

Marie-Françoise Marais, présidente de l’Hadopi, reçoit 71 613 dossiers par jour. Depuis octobre 2010, les ayants-droits ont remonté à l’Hadopi 18 429 234 constatations. Sur ce nombre, la Haute Autorité a requis 1,023 million d’identifications aux fournisseurs d’accès, lesquels ont été coopératifs dans 89 % des cas.

Selon un sondage commandé par l’Hadopi, 44% des internautes ayant recourt au téléchargement illégal envisagent de modifier leur manière de consommer des biens culturels.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • edenddd
    C'est pas après le piratage qu'ils en avait c'est après le partage. Hadopi n'a servi qu'a écarter le public de la musique et des films libres present sur le peer to peer pour les confiner sur les sites de download massif via megaupload rapidshare mediafire etc où il y a surtout du contenu commercial

    Des films gratuits
    http://larevolutiondemain.blogspot.com/2011/08/blog-post_30.html

    De la musique en téléchargement libre
    http://www.horsnorme.org
    0
  • Papounet17000
    Citation:
    Selon un sondage commandé par l’Hadopi, 44% des internautes ayant recourt au téléchargement illégal envisagent de modifier leur manière de consommer des biens culturels.


    Biens sur, il vont passer d'un mode de téléchargement illégal à un autre, c'est l'internaute qui a crée internet donc question création, il y en aura toujours qui inventeront quelque chose de nouveau.

    Si le gouvernement se bougeait un peu le cul, il nous proposerait des plateformes légales à moindre cout au lieu de dépenser 4 millions d'euros pour hadopi et 50 coupures de lignes, au bout du compte, ça fait cher la coupure.

    A chaque fois qu'il y a un problème, on entend toujours le même refrain ---> amendes salées.
    1
  • shooby
    Ouai, et tout ça pour ça. Le rapport coût-bénéfice est vraiment mauvais ... comme toute loi imposée à la va vite sans réflexion préalable de toute façon. Mais le but était-il là de toute façon ?
    0