Intel et STMicroelectronics s'allient pour la mémoire flash

Intel Le PDG d’Intel, Paul Otellini n’avait pas hésité à annoncer des bouleversements de taille dans la stratégie de l’entreprise. Les événements se sont précipités ces dernières heures pour aboutir à l’annonce de la conclusion d’un accord tripartite entre Intel, STMicroelectronics et le fonds Francisco Partners.

Le résultat de cet accord entre les deux poids lourds et le fonds d’investissement est la création d’une entité indépendante leader en matière de mémoire flash.

Logo ST

La joint venture devrait profiter aux deux parties. STMicro devrait pouvoir bénéficier de capacités de production décuplées tandis que Intel va pouvoir profiter des acquis de son allié franco-italien en matière de carte flash NAND. Unis, les deux géants devraient s’emparer de près de la moitié du marché des cartes mémoires NOR.

Dans les faits, l’entité née de cette collaboration devrait générer un chiffre d’affaires de 3,1 milliards de dollars. STMicro sera présent à hauteur de 48,6 % dans son capital contre 45,1 pour Intel et 6,3 pour le fonds Francisco Partners.

L’analyse : longtemps suggérée l’alliance entre Intel et STMicro a finalement eu lieu. A première vue cette union à toutes les bonnes raisons de réussir mais c’est sans compter sur un marché capricieux et une pression croissante sur les prix qui réduit sans cesse les marges.