Le Japon fabrique une arme anti attaques informatiques

Le Japon victime d’une cyber-attaque ? Le scénario catastrophe a de moins en moins de chance de se produire  sur l’archipel selon le quotidien Yomiuri Shimbun. Et pour cause, le gouvernement aurait encouragé le développement d’une arme anti attaques informatiques. Le projet enfin terminé est en réalité un virus capable de détecter la source d’une cyber attaque et d’en neutraliser le programme.

Il aura fallu trois ans de recherche et environ 2 millions d’euros pour mener à bout ce projet confié à Fujitsu. Désormais, pour pouvoir utiliser ce dispositif, le Japon va devoir modifier sa législation et en particulier un article de loi qui interdit la fabrication de virus informatiques. 

Gageons que cet obstacle législatif devrait bientôt tomber tant les besoins du pays en matière de protection informatique sont criants. En effet, en novembre dernier un système informatique utilisé par près de 200 collectivités territoriales avait déjà été hacké. Un mois plus tôt c’est le Parlement japonais qui avait été victime d’une cyber-attaque, sans parler des systèmes informatiques de certaines ambassades nippones régulièrement piratés.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • kiouz@1344511260@guest
    Ces virus ne sont donc nippons ni mauvais !!!
    0
  • trafderfvg@guest
    Combien de temps avant qu'il tombe ?
    Ils ont la chine en face d'eux ce n'est pas n'importe qui .
    0
  • fabe45
    Cela ressemble assez fortement au principe de skynet dans terminator...
    0