Angry Birds : un phénomène mondial venu de l'AppStore

Plus de 10 millions de copies : Angry Birds est devenu en moins d’un an un véritable phénomène du jeu sur iPhone. Produits dérivés, vidéos virales, déclinaisons et adaptation sur d’autres plateformes, on n'en finit plus d’en entendre parler.

C’est en décembre 2009 que Chilingo distribue pour la première fois le jeu développé par les studios finlandais Rovio. À 79 centimes, le jeu est vraiment bon marché. C’est un réel pari pour un titre dont le développement a coûté 100 000 euros. Il est surtout très bien adapté au gameplay de l’écran tactile, contrairement à certains qui le prennent trop souvent pour un pad. Enfin, son principe est d’une simplicité enfantine : lancer des oiseaux sur des cochons pour les faire disparaitre. Il en découle ainsi une addiction certaine.

Très vite, les critiques très positives affluent. De Macworld à Pocket Gamer, celles de la presse spécialisée se font dithyrambiques. Dès le mois de février 2010, trois mois après sa sortie, le jeu devient numéro un des ventes de l’App Store UK (anglais) et atteint la première place du Store américain en mai. 500 000 téléchargements en mars, 6,5 millions en octobre, presque 11 millions aujourd’hui.

« Un succès dû au bouche-à-oreille »

Pour en expliquer le succès, les créateurs insistent beaucoup sur le côté attachant des personnages. « Le point de départ est réellement les personnages », résume Peter Vesterbacka de Rovio. « Beaucoup de travail a été fait sur le développement des personnages, mais aussi l’histoire de fond. Pixar est un vrai modèle pour nous et nous avons vraiment essayé de passer un long moment sur les caractéristiques de chaque oiseau », nous explique-t-il.

Le lancement a été global indique Mikael Hed, PDG de Rovio, « une fois disponible, nous avons dit à tous nos amis et familles d’acheter le jeu qui s’est rapidement retrouvé dans le top 10 finlandais », précise-t-il. « Ce qui nous a le plus surpris a été de voir qu’il est ensuite devenu numéro 1 et l’est resté pendant des semaines, puis c’est arrivé en Suède et dans les autres pays ».

La relation qu’entretient Rovio avec ses clients est également très importante : « peu importe combien nous en vendons, nous essayons de répondre à chaque e-mail ou chaque tweet que l’on nous adresse ». « La promotion s’est ainsi faite de manière très sociale, la croissance a été organique, il n’y avait pas vraiment de raison de faire une campagne de pub importante pour une application à 79 centimes, tout s’est passé par le bouche-à-oreille ».

Des produits dérivés

Tentant de surfer sur un tel succès. Rovio ne s’en gêne d’ailleurs pas vraiment. Des versions Nokia N900, Palm webOS, Symbian et Android (1 million de téléchargements pour cette dernière) ont été développées. Il y a quelques semaines des peluches à l’effigie des personnages principaux ont été présentées. Enfin, une version Halloween est sortie à l’occasion de la fête. Avec une ambiance de saison et des personnages effrayants, le jeu s’est vendu à un million d’exemplaires en 6 jours. De nouvelles mises à jour du jeu devraient rapidement voir le jour d’après Mikael Hed. Et un portage sur les consoles de salon (Wii, Xbox 360 et PS3) est prévu pour les prochains mois.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • pocchami
    Ça ne va pas être pratique de jouer sur console. Angry Bird, le seul jeu qui ne se joue que sur écran tactile.
    4
  • Anonyme
    Article blindé de fautes d'orthographe. Sérieux, ca devient vraiment grave.
    1
  • newworld666
    Et gratuit sur androïde
    2