Microsoft continue de dénigrer Linux

Infos-du-Net.comLa firme de Redmond a profité dernièrement de la Professional Developer Conference pour présenter ses derniers produits, ses dernières technologies, et ses plans pour l’avenir.
Une des techniques présentées par la société est celle du clustering.
Connue depuis longtemps (et d’ailleurs possible avec Windows XP pour un maximum de 8 machines), cette fonction sera incluse et améliorée dans Windows Server 2003 Compute Cluster Edition.

Le principe du clustering est de connecter plusieurs machines entre elles dans le but de mettre leur performances en commun et d’effectuer plus rapidement de gros calculs et de grosses opérations.

L’édition spéciale de Windows Server 2003 permettra d’interconnecter 4, 8, 32 ou 64 ordinateurs.
Cette initiative est lancée dans le but évident de reprendre du terrain sur la concurrence de Linux qui est reconnu meilleur dans ce domaine, bien que l’américain ne manque pas de souligner les "problemes de support" de son concurrent...

"Les applications open source ne sont pas intégrées dans les environnements Linux des entreprises, elles sont construites sur des environnements isolés. Cela pose de réels problèmes de support" déclare Bob Muglia, vice-président de la branche Windows Server.
Comme à son habitude, donc, Microsoft se base sur les faiblesses de son principal concurrent pour mettre ses produits en valeur.

Le géant reproche à Linux l’isolement dans le développement de ses programmes et le fait que chaque programmeur développe indépendamment son application à l’inverse de Microsoft qui développe tous ses outils dans le même centre.

Du côté des utilisateurs, cette nouvelle version de Windows est accueillie avec entrain, à l’heure où la quasi-totalité des environnements HPC (High Performance Computing) utilisaient d’autres systèmes que Windows.
"Bien que Windows Server 2003 Compute Cluster Edition arrive avec cinq ans de retard, il était primordial pour Microsoft de réaliser ce lancement." affirme James Governor, fondateur de la Red Monk, société d’analyses.

Source : VNUnet
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
19 commentaires
    Votre commentaire
  • aurelie@IDN
    De toute façon, le jour où les mecs de Microsoft n'auront pas quelques trolls à sortir, il tombera de la merde.
    0
  • milowen@IDN
    :plus1:
    ça peut paraitre inconstructif mais c'est tellement vrai !
    0
  • Hendrix_
    Les arguments bidon surtout, mais bon c'est normal qu'ils fassent cela, les utilisateurs (la plupars) de Linux ou autre le font alors pourquoi pas l'inverse.

    Ca va dans les deux sens a nous seul de savoir quel chemin emprunter 8-)
    0