La France filtrera Internet

Les députés ont adopté l’article 4 de la loi Loppsi qui autorise le filtrage de sites sur liste noire par la gendarmerie qui n’a pas besoin de saisir le juge pour approbation. Le seul recours possible est maintenant la saisine du Conseil constitutionnel.

Absence coupable

Malgré l’importance de l’article en question, seuls 27 députés étaient présents et la loi est passée dans les mêmes termes qu’au Sénat. Pourtant, ce texte permet, pour la première fois en France, le blocage de sites Internet sans avoir besoin de passer par le juge. En principe, il faut que la page ait un caractère pédophile et qu’elle soit répertoriée par les services de police.

Une mesure très imparfaite

Les détracteurs de ce projet de loi invitent à une collaboration internationale avec l’ONU et le G20. Il existe déjà des associations non gouvernementales qui tiennent à jour des listes noires qui pourraient être utilisées pour accroître la neutralité du blocage. Ce sera toujours mieux qu’une liste noire répertoriant secrètement les noms de domaines interdits, soit un système qui ne permet aucune voie de recours et ne dispose d'aucune supervision.

D’autres opposants estiment que le blocage d’un site n’est qu’une illusion. Comme l’a montré l’exemple de WikiLeaks, dès qu’un site est bloqué, des sites miroirs apparaissent immédiatement. De plus, l’utilisation d’un VPN permet de facilement contourner les pare-feu mis en place par les FAI.

En effet, dans ce cas précis, c’est l’ordinateur à distance qui se connecte et envoi un paquet chiffré à l’Internaute. Le FAI n’a donc aucune idée de ce qui se passe réellement. Il est vrai que les plus gros VPN surveillent de près l’utilisation de leurs réseaux et peuvent dénoncer un utilisateur ou tout simplement le bannir, mais dans de nombreux cas, des entreprises peu scrupuleuses ferment les yeux.

La lutte contre la pédopornographie est très importante, mais nous avons l’impression que les législateurs choisissent la solution la plus facile, même si elle est loin d’être la plus efficace et qu’elle ouvre la porte à de nombreux abus.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
18 commentaires
    Votre commentaire
  • chourmo-vs
    Oui c'est comme les écoutes de l'Elisee, c'est pour les dangereux bandits
    Le début de la fin
    1
  • earth75
    Bonjour, Et après les politiciens corrompus et véreux de France nous diront qu'ils œuvrent pour la démocratie. Accueillons tous le néo-Bigbrother Land made in France by Sarko. De droite comme de gauche, ils ont voté (par contumace vu le nombre de pseudo-député présent ) pour la mort de la démocratie. La censure a gagnée. Vive la dictocratie de l'UMPS, la parti unique.
    -1
  • pisix
    Le début du filtrage comme en chine....
    Quand on ne cherche pas de tel sites, on ne tombe jamais dessus. Les mecs qui voudront voir ce genre de site y arriveront toujours !!
    Il faut arreter de se voiler la face en bloquant certains sites !
    Ce qui est interdit est interdit ! Point ! après de la, a les filtrer pour se donner bonne conscience. Jusqu'ou ira t on ? Après certains site qui donne accès a des films ou des musique non légales seront filtrés.... après l'information sera filtrée !!! Il n'y a qu'un pas.....
    Bref, c'est le début d'une dictature comme en chine ou l'accès a l'information est filtrée en permanence....
    Ca donne a refléchir pour se demander ou on va !
    4