Un virus Mac OS X ou un dilemme éthique ?

Un programme informatique tente de sensibiliser les gens sur la violence et l’impact des jeux vidéo dans notre société. Symantec, Sophos et Intego le considèrent néanmoins comme un virus.

Considérations éthiques

Un artiste du nom de Zach Gage a publié un projet appelé Lose/Lose qui se veut être un essai sur la violence et la place des nouvelles technologies dans notre société. Le jeu est un space invader classique. Vous êtes le capitaine d’un vaisseau spatial et rencontrez des extra-terrestres. Malgré le fait qu’ils ne vous tirent pas dessus, vous pouvez les détruire pour gagner des points. Si votre navette les touche, c'est par contre vous qui explosez.

Le jeu pose tout d’abord la question de savoir pourquoi le joueur est constamment mis en position d’attaque et la raison pour laquelle on le récompense lorsqu’il utilise ses armes. L’auteur demande explicitement sur son site ce que tuer dans un jeu vidéo signifie.

Un essai sur la violence ou un virus ? Coup de pub ou réelle menace ?

Là où les choses se compliquent, c'est que pour enfoncer le clou, le jeu génère les vaisseaux extra-terrestres en fonction des fichiers présents dans le dossier de départ (le dossier utilisateur). Détruire le vaisseau efface automatiquement le fichier et si vous êtes détruit, le programme est effacé. Le jeu tente aussi de montrer que l’on porte souvent plus d’importance aux données présentes sur nos systèmes qu’aux choses matérielles, malgré le fait que l’on comprenne de moins en moins les nouvelles technologies.

Les grandes firmes de sécurité n’ont pas attendu pour classer ce programme comme un virus. La question est de savoir si cela est justifié. Il est vrai que d’un côté, le programme efface vos données. Nous sommes d’ailleurs surpris que Mac OS X ne demande pas de mot de passe pour son installation, vu les dommages qu’il peut causer. D'un autre côté, l’auteur explique en grandes lettres rouges, sur son site Internet (lieu de téléchargement du programme), sur l’écran de bienvenue du jeu et dans le fichier "readme", que vos fichiers vont disparaître si vous tuez un extra-terrestre.

Symantec renchérit en expliquant qu’un programmeur malintentionné pourrait reprendre le code, retirer les avertissements, et faire de sérieux dégâts. Ce logiciel n’est néanmoins pas nouveau puisqu’il existe déjà une version pour PC depuis septembre et on peut se demander si l'éditeur ne cherche pas à faire du buzz pour son antivirus Mac avec sa vidéo et son communiqué.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
22 commentaires
    Votre commentaire
  • brakbabord
    N'importe quoi... sensibiliser les gens sur un sujet déjà ultra débattu, en effaçant leurs fichiers. On a fait un pas de plus dans la connerie.
    0
  • Dr_cube
    Ce n'est pas absolument pas un virus mais un Cheval de Troie.
    Ce n'est pas un virus car il n'utilise pas le système pour se reproduire et se transmettre, et il n'exploite pas une faille du système pour s'installer.
    C'est un Cheval de Troie car un programme malicieux s'installe alors que l'utilisateur croit installer un jeu vidéo.

    Comme souvent, les Chevaux de Troie s'appuient plus sur une faiblesse de l'utilisateur plutôt que sur une faiblesse du système.

    Si le programme demande le mot de passe utilisateur à l'installation, alors il peut bien s'en servir pour n'importe quoi par la suite. De plus, un simple script shell d'une ligne ou deux peut provoquer une véritable catastrophe :
    cd .
    rm -R -f *
    Et boom !


    Concernant la violence dans les jeux vidéo : c'est certainement parce qu'incarner un vaisseau lambda qui va se faire déplomber en moins de deux secondes n'est pas vraiment intéressant pour le joueur. Le joueur veut être un héros qui sauve le monde. C'est comme dans les films américains : le personnage principal ne fait jamais partie du menu frotin qui meurt en une balle au début du film.

    Dans Mario c'est bien pire puisqu'on écrase des pauvres zanimaux sans défense.

    En tout cas j'aime bien l'idée d'assigner des choses de valeur aux ennemis qu'on tue dans les jeux vidéo ^^.
    0
  • Dr_cube
    Je pense aussi que les éditeurs d'antivirus sur Mac cherchent comme toujours à se faire un petit coup de pub en exagérant énormément la situation. Oui il y a des Chevaux de Troie sur Mac. Mais en aucun cas ils n'exploitent une faille du système.. Ils sont installés par l'utilisateur, car ce dernier ne sait pas que le logiciel qu'il installe va faire des trucs dans son dos.. Apple n'ayant aucun contrôle sur les logiciels qu'on peut installer sur Mac, et puisque les développeurs sont libres de faire ce qu'ils veulent, n'importe quel logiciel peut potentiellement nourrir de noirs desseins.

    Pour l'heure, la seule raison valable pour installer un antivirus sur Mac est si l'on veut protéger nos amis qui sont sur Windows. En effet, avec un antivirus le Mac sera capable de détecter un fichier vérolé pouvant infecter un PC Windows, et pourra ainsi supprimer le virus. On ne risque donc pas de transmettre manuellement et sans le savoir des virus à nos amis.

    C'est tout. Pour le reste, le Mac est bien assez grand pour se protéger des virus pour le moment.

    Cela n'empêche pas de rester vigilant. Mais il est certain que les éditeurs d'antivirus sur Mac sautent sur la première occasion pour essayer de refiler leurs bouses en tombant dans le sensationnel et le mensonge.

    De leurs côtés, les magazines d'information sont bien content de transmettre cette désinformation car 9 fois sur 10 ça se termine en guerre des OS dans les commentaires, ce qui fait toujours rentrer un peu d'argent. C'est ainsi que Tom's Guide titrait il y a quelques mois "Le virus qui ravage Mac OS X !" pour parler du Cheval de Troie qui s'installait avec une version piratée d'iWork '09. Au final, moins de 10000 utilisateurs ont installé ce Cheval de Troie, et il ne s'agissait pas d'un virus, et il n'a rien ravagé du tout.
    0