Les mécontents du Mac App Store

L’App Store vient d’ouvrir ses portes et si dans l’ensemble le lancement de la plateforme était plutôt tranquille, les conditions d’utilisation ne font pas plaisir à tout le monde.

Symbiose difficile entre les applications du Store et celles que l’on possède déjà

Apple dispose de plus de mille applications au moment du lancement et 75 d’entre elles sont gratuites. On trouve des signes qu’iWork 11 est proche, mais contrairement à ce que prédisaient les rumeurs, la suite n’est pas sortie aujourd’hui.

Pour rappel, le Mac App Store est identique à la version pour iOS. Son but avoué est de favoriser la promotion des applications en les regroupant sur une plateforme commune qui sert de fondation technique et marketing, En échange, les revenus générés sont partagés en partie avec Apple.

Une application téléchargée s’installe et se met à jour automatiquement. Par contre, des voix se sont soulevées pour condamner la nécessité d’acheter une nouvelle licence pour profiter de ce système, même si on possède déjà le logiciel sur sa machine. Concrètement, si quelqu'un est déjà détenteur de Rapidweaver et qu'il souhaite tirer parti du système de mise à jour automatique du Mac App Store, il faut qu'il rachète le programme. La raison est que l’activation de la licence utilise un procédé complètement différent de celui mis en place par les développeurs jusqu’à maintenant. En conséquence, il est possible de fusionner une application téléchargée sur Internet avec un titre du Mac App Store uniquement si le programme est gratuit.

Ce n’est pas très grave comme problème, puisque de nombreux logiciels se mettent déjà à jour automatiquement et qu’il est de toute façon possible d’attendre la sortie d’une mise à jour majeure pour passer à la caisse.

Problème de DRM

La plus grande controverse de cette sortie tourne probablement autour du système d’activation d’Apple. En effet, des développeurs ont annoncé qu’ils avaient trouvé le moyen de casser la protection mise en place par Apple, contournant ainsi le système de contrôle de la licence et permettant de faire tourner une application téléchargée même si on ne l’a pas acheté. Néanmoins, dans les faits, le problème ne viendrait pas des DRM, mais de la façon dont les développeurs les ont intégrés. Dans de nombreux cas, tels qu’Angy Birds, le logiciel vérifie uniquement que l’utilisateur dispose d’un certificat en provenance de l’App Store. Il est donc possible d’utiliser un reçu d’une application gratuite pour faire tourner Angry Birds.

Apple a précédemment donné une liste de recommandations aux développeurs pour éviter ce genre de problème, mais tout le monde ne les a pas suivis. Les pirates ne font donc qu’exploiter les maladresses des éditeurs. On imagine que ce problème sera rapidement corrigé une fois que les développeurs commenceront à perdre de l’argent.

Enfin, de nombreux consommateurs se sont plaints, car contrairement à l’achat traditionnel de logiciel sur Internet depuis le site du développeur, Mac App Store applique la TVA. Il est néanmoins difficile de reprocher cela à Apple qui ne fait qu’appliquer les lois déjà en vigueur sur l'iTunes Store et l’App Store pour iOS.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • fr78
    Le MAS est sorti depuis à peine un jour, et il y a déjà plein de grincheux...
    Attendez quelques jours ou semaines pour voir comment cela va évoluer !
    -1
  • Fnouc
    Les reproches sont quand même légers... c'est bien parce qu'en France on aime polémiquer à la moindre occasion...

    Chercher à tout prix à obtenir sur l'Apple Store un soft qu'on possède déjà... c'est pas non plus comme si les mises à jour étaient ultra-compliquées sans l'app store...

    Le système d'activation... d'ici quelques temps les développeurs auront compris comment faire, et il n'y aura plus de problème... ou alors c'est des boulets.

    Quant à la TVA... c'est pas dramatique en soi de payer de la TVA, c'est la règle du jeu...

    Bref des faux problèmes pour une fausse polémique.
    0
  • micaub
    En effet, beaucoup de polémique pour rien...
    En même temps, je ne vois pas vraiment l'intérêt de ce Mac Store.
    0