Mega : la vidéo de lancement censurée

La GEMA, société allemande de droits d’auteur, aurait demandé à Google de bloquer la vidéo YouTube de la conférence de presse de lancement de Mega en invoquant la violation de droits d’auteur.

Kim Dotcom, père de Mega, s’en indigne et dénonce un abus de pouvoir via un message posté sur Twitter. Contrairement aux apparences, c’est aussi une aubaine pour le milliardaire allemand qui peut sans frais continuer à faire de la publicité pour le « successeur » de Megaupload. Outre cette censure, Mega a également subi quelques problèmes techniques lors de son lancement. Par manque de moyens, les infrastructures en place n’ont pas été assez solides pour supporter la foule de connexions lors du lancement.

Kim Dotcom veut Mega comme le successeur de Megaupload. Rappelons qu’en janvier 2012, le FBI avait fait fermer ce dernier pour les données pirates qu’il diffusait. Kim Dotcom avait alors été arrêté. Un an plus tard, il veut sa revanche. Malheureusement, pour l’instant Mega fait figure de pétard mouillé et s’apparente plus à un sous DropBox qu’à ce que son créateur promettait.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • vinyz
    Vla pas le gros Kim qui s'fache ... il a oublié d'où vient sa richesse.

    C'est facile de venir s'enrichir sur le dos des autres (je parle ici des auteurs) en hébergeant des contenus soumis à droits d'auteurs sans en payer la contre partie et après venir pleurer à la censure dans certains pays.

    Je ne nie pas que les Barclays et autres Univers sales (comme dirait Bertand) sont mieux que lui, mais honnêtement, tout ce pognon perdu à des futilités, n'aurait il pas mieux fallu reverser aux auteurs ce qui leur revient de droit ? Ce sont quand même eux in fine les victimes de tout ça.

    Quand je pense au nombre incalculable de personne qui soutiennent les actions de ce véreux, je suis vraiment inquiet sur la créativité artistique de demain. Personne n'a encore compris que ce "Kim" n'a qu'une idée en tête : se faire un max de fric sur le dos des artistes, tout comme certains producteurs, sans aucun état d'âme.

    Il dealerait du crack ou du LSD devant les écoles que ça aurait le même effet !
    0