Kin One et Kin Two : Microsoft fait des téléphones

Microsoft vient de présenter ses deux téléphones, les Kin One et Kin Two, fabriqués par Sharp. Même si ce sont des Windows Phone, ce sont des produits très spéciaux s’adressant avant tout à des collégiens, voire des lycéens.

Le téléphone kikool lol

Le moins que l’on puisse dire est que ces téléphones se distinguent vraiment de la concurrence, mais on peut se demander si Microsoft n’en a pas fait trop. Les Kin se concentrent principalement sur les réseaux sociaux. Le navigateur, qui ne prend pas en charge le Flash ou Silverlight, est tiré de celui du Zune et le système ne gère pas les applications tierces.

Les Kin utilisent une interface permettant de partager rapidement ses informations. Le Loop est l’écran principal qui donne accès à ses contacts les plus suivis et permet de lire d’un coup d’oeil leurs différentes mises à jour. Spot est un point vert en bas de l’écran qui facilite le partage de photos, pages web, etc. Une fois que le contenu a été redirigé vers ce point, il est possible d’envoyer un MMS ou un email aux destinataires choisis.

L’interface n’est pas toujours très fluide sans que cela ait un impact sur l’usage général du téléphone. On apprécie la possibilité d’utiliser son abonnement ZunePass et de faire du streaming de musique sur le réseau Wi-Fi ou 3G. On trouve aussi un client mail qui ne gère pas le HTML, ce qui sera handicapant, et Bing Maps.

Il y a un bon clavier et… ?

Le Kin One, qui était surnommé Turtle (« tortue » en anglais) par les rumeurs, dispose d’un tout petit écran d’une résolution de 320x240, d’un appareil photo 5 Megapixels capable de prendre des vidéos en VGA et de 4 Go de mémoire. Le clavier a le mérite de se rapprocher de celui du Palm Pre, et c’est probablement le seul avantage matériel réel par rapport à la concurrence.

Le Kin Two se rapproche plus de ce qu’on a l’habitude de voir. Surnommé Pure, l’écran a une résolution de 480 x 320 et un appareil photo 8 Megapixels capable de prendre des vidéos 720p. Il dispose aussi de 8 Go de mémoire.

Dans les deux cas, il s’agit de sliders, utilisant une puce Tegra de NVIDIA, qui ne peuvent pas accueillir de cartes mémoire, Microsoft espérant que son service Kin Studio soit suffisant pour contenir les informations des utilisateurs. Studio est un cloud qui sauve toutes les informations du téléphone afin de pouvoir y accéder depuis son navigateur.

Les deux modèles seront disponibles aux États-Unis au mois de mai, Microsoft parlant d’une sortie européenne pour l’automne, mais ne donne pas encore de prix. Au final, le téléphone s’adresse à une niche qui va sûrement regretter l’impossibilité de créer des applications tierces, l’absence de service d’upload vers YouTube ou de Flash pour lire les vidéos sur Internet.