Optimus Pultius : des écrans dans les touches

Le constructeur Art Lebedev qui a commis l’Optimus Maximus début 2008 revient sur le devant de la scène avec une version réduite de son clavier.

Art Lebedev et l’OLED

La particularité de Art Lebedev est de concevoir des claviers ou tout autre télécommande à base d’écran OLED. Pour rappel, l’OLED est une technologie qui a pour vœu pieux de remplacer les écrans LCD dans les prochaines années. Ici, ce sont des diodes qui forment les couleurs. Trois diodes donnent un pixel. L’un des atouts principaux de l’OLED est sa finesse due au millimètre d’épaisseur de ses diodes.

C’est une des raisons pour lesquelles Art Lebedev a choisi de créer des claviers OLED. Sur ceux-ci, les touches renferment des écrans de couleurs qui apportent des informations sur leurs fonctions. Un raccourci pour Firefox, Skype ou encore un éditeur de texte sera symbolisé par son l’icône de l’application concernée. Le nouveau produit de ce fabricant d’exception est une sorte de pavé numérique OLED.

Coût Maximus

Nommé Optimus Pultius, il est composé de 15 touches qui respectent le même procédé que les autres objets de la marque. Leurs écrans affichent une résolution de 48 x 48 pour 65 536 couleurs. Connecté via un port USB 2.0 à l’ordinateur, l’Optimus Pultius peut passer jusqu’à dix images par secondes sur ses touches.

Prévue pour fin 2008, début 2009, cette excroissance de l’Optimus Maximus 113 n’a pas encore de prix. Néanmoins, puisque la version longue de 113 touches est vendue 1200 €, au prix de la touche, le Pultius devrait tourner autour de 160 €. Une hypothèse qui resterait tout de même coûteuse.