Neuf Cegetel s'empare d'Ozone

Logo Neuf Cegetel L’opérateur de télécommunications Neuf Cegetel vient d’annoncer l’acquisition d’Ozone. Après AOL France, Erenis, Mediafibre, et plus récemment, Club Internet, c’est vers cet opérateur Wi-Fi parisien que s’est orienté l’appétit du FAI.

Les relations entre les deux sociétés avaient débuté il y a un peu plus d’un an sous la forme d’un accord sur le Wi-Fi. Neuf Cegetel exploitait les hot spots mis à disposition par Ozone mais avait aussi développé le "Twin", ce combine hybride Wi-Fi/GSM qui permet de profiter de la VoIP.

5 000 utilisateurs

Le rapprochement semble donc naturel, même s’il préfigure à un changement d’identité pour Ozone. Crée en 2003, celle-ci s’était diffusée sur la capitale en proposant le Wi-Fi gratuit en échange d’un espace pour installer une antenne dédiée sur les toits des immeubles parisiens. Depuis janvier 2005, Rafi Haladjian, son fondateur, avait initié une offre payante (18€ pour 2Mb/s par mois).

A l’heure actuelle, Ozone couvrirait entre 60 et 65% de Paris. L’opérateur revendique également 5 000 utilisateurs, dont 3 000 abonnés.

L’analyse : La politique agressive de Neuf Cegetel ne cesse de démontrer ses résultats. Après s’être positionné sur le futur marché de la fibre, le FAI change de direction et consolide sa position en matière de Wi-Fi en investissant le plus porteur des secteurs géographiques : Paris. Ces manœuvres ont un but profond : renforcer la position de n°2 des opérateurs télécoms récemment prise à Free.