Le P2P en forte baisse selon la Hadopi

HadopiHadopiSelon les chiffres de l’Hadopi, les échanges P2P ont effectivement reculé en France en 2011. Ils pourraient toutefois évoluer à la hausse cette année en raison de la fermeture des sites de streaming.

Le top 10 des films les plus téléchargés l’année dernière est en effet passé de 6 millions d’échanges en janvier à moins de 2 millions en décembre. Selon les chiffes que le Point s’est procuré, la rupture a lieu en mars, au moment ou l’Hadopi a envoyé ses premières lettres recommandées.

Un tiers de DVD, un tiers de screeners

Recul du P2P ne veut pas dire pour autant recul du piratage, une partie des internautes s’est en effet rabattue en 2011 vers les sites de streaming. L’Association de lutte contre la piraterie industrielle (ALPA) parle également d’une « augmentation notable » des trackers privés sur BitTorrent. Deux modes d’échange que la haute autorité ne surveille pas.

Selon TMG qui assure la surveillance des réseaux pour l’Hadopi, 112 513 900 mises à disposition de fichiers ont été détectés en 2011. Ces échanges considérés comme illicites correspondraient ainsi à 25 000 adresses IP différentes qui ont toute écopé d’un procès-verbal. Au final, 67 % des échanges de films proviennent d’un DVD encodé, 28 % sont toutefois des screeners, tournés directement en salle. Reste désormais à voir si le P2P dépassera à nouveau les deux millions d’échanges avec la fermeture de Megaupload en janvier dernier.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
Commenter depuis le forum