Parrot mise sur Android pour ses autoradios

L’automobile connectée est le nouveau créneau de la société Parrot, symbolisé par son poste multifonction équipé d’Android, l’Asteroid. Lancé l’année dernière, 20 000 à 25 000 unités ont déjà été vendues. Le nombre d’applications disponibles est pour l’instant encore limité. C’est pour inverser cette tendance qu’un kit de développement a été mis à disposition, espérant que les développeurs se concentrent sur cette plate-forme.


Reste la problématique du déploiement des appareils. Parrot peut compter sur sa réputation déjà bien établie dans le monde de l’automobile pour s’octroyer la confiance des constructeurs. Henri Seydoux, directeur général de Parrot, a déclaré à Reuters qu’il avait déjà conclu des accords avec deux d’entres eux, dont les noms n’ont pas encore été dévoilés.


Un secteur chargé


La concurrence est rude dans ce milieu, entre les spécialistes de l’autoradio et des GPS tels que Pioneer ou Tomtom. Parrot profite pour l’instant de son statut de pionnier sur le secteur « Android », ce qui lui permet de conserver une longueur d’avance. Et afin de garder la concurrence à bonne distance, trois nouveaux produits seront lancés au mois de septembre.


Avec un marché qui devrait représenter 36 milliards de dollars en 2016 (selon Strategy Analytics), Parrot ne devrait pas rester seul très longtemps. Il y a fort à parier que les autres acteurs vont rapidement proposer des solutions équivalentes.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire