3000 € d'amende pour une blague sur Twitter

Le tweet de Paul ChambersLe tweet de Paul Chambers

L’appel de sa première condamnation n’aura pas suffi, Paul Chambers, un internaute britannique de 27 ans, devra payer 3000 euros d’amende et de frais de justice suite à une blague publiée sur Twitter. En janvier 2010, fou de rage de voir son avion retardé à cause de la neige, Paul Chambers publie un tweet colérique : « Et merde ! L'aéroport Robin-Hood est fermé. Je vous laisse une semaine pour vous reprendre, sinon j'explose l'aéroport en mille morceaux ! ». Il n’en fallait pas plus pour que le 13 janvier quatre policiers viennent l’interpeler sur son lieu de travail en vertu du Terrorism Act voté en 2006 après les attentats de Londres.

Après une garde à vue, qui peut se monter à 90 jours dans le cadre de cette loi, Paul Chambers est finalement inculpé de simple fausse alerte à la bombe et condamné à payer 1500 d’amende et frais de justice. « J'aurais parfaitement compris que la police vienne chez moi pour m'interroger ; ils auraient compris en cinq minutes ce qui s'était passé. Mais j'ai traversé des heures sombres, et ma famille a subi un calvaire, tout ça parce que j'ai fait une blague stupide », déclarait-il alors au Guardian. 

Une campagne de soutien sur Twitter

Licencié par son employeur craintif de conserver dans son effectif un suspect dans une affaire de terrorisme, Paul Chambers a finalement perdu son procès en appel, montant sa peine à 3000 euros. Une condamnation qui lui a amené un soutien de nombreux défenseurs de la liberté d’expression comme le comique Stephen Fry lui ayant déjà proposé de payer son amende.

Un hashtag de soutien #iamspartacus est également très utilisé pour montrer son support à Paul Chambers. Il est hérité du film Spartacus de Stanley Kubrick, dans lequel les amis de Spartacus prononcent cette phrase pour ne pas laisser le gladiateur seul à être puni de ses actes.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
13 commentaires
    Votre commentaire
  • earth75
    Bonjour, Et après cela on me dira qu'on est pas en dictocratie ........
    4
  • malrepast
    Effrayant et le pire c'est qu'au train où vont les choses on aura bientôt le même genre de dérive liberticide en France :/
    6
  • Anonyme
    Pincez moi je rêve..
    0