A Taïwan, Samsung aurait payé des étudiants pour dénigrer HTC

HTC OneHTC One

Samsung est accusé d’avoir payé des étudiants pour dénigrer des produits HTC. L'histoire se passe à Taïwan et devrait se terminer devant un tribunal. En effet, une enquête a été ouverte pour savoir dans quelles conditions ces étudiants percevaient de l'argent contre un service peu glorieux.

Les étudiants étaient chargés de publier des commentaires et posts négatifs sur Internet à travers des forums et réseaux sociaux. Leur mission consistait également à clamer les louanges de Samsung, leur employeur d’alors. Révélée par le site TaiwanSamsungLeaks.org, l’affaire est sortie grâce à la découverte d’un tableau Excel « cataloguant les différents messages dépréciatifs postés l’an dernier », rapporte le site. À noter que HTC n’est pas le seul dans la barque. Néanmoins, il est le plus cité. Selon TaiwanSamsungLeaks.org, ce document proviendrait d’une société de marketing traitant avec Samsung. En se comportant ainsi, le Sud-Coréen montre que son concurrent taïwanais ne le laisse pas indifférent. D'ailleurs, cette affaire vient appuyer la rumeur de la modification du design du Galaxy Note 3. Samsung serait en train de passer sa coque en aluminium afin de coller au HTC One.

La firme sud-coréenne a publié un communiqué mardi matin, dénonçant « un incident malencontreux ». Le texte poursuit en déclarant que « Samsung Electronics Taiwan a cessé toute activité commerciale impliquant la publication de commentaires anonymes », comme le rapportent nos confrères d’Ecrans.fr.

Une enquête a été ouverte par l’autorité de la concurrence taïwanaise. Samsung risque une amende de 635 000 euros s’il est prouvé que ses services ont eu recours à la publicité mensongère.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • H-hich
    630 000 pour couler son principale concurrent, ca va c'est rentable encore comme operation
    0