Skype : ONG et associations s'inquiètent du respect des données privées

Quelques groupes de défense de la vie privée et autres activistes ont écrit une lettre ouverte à Microsoft et l’équipe en charge de Skype afin qu’ils dévoilent en toute transparence les mesures appliquées par Skype au quotidien.

Les principaux axes concernent les données que Skype peut partager avec des tiers et le nombre de requêtes issues des gouvernements et concernant les données personnelles ou conversations. Les signataires de la lettre veulent également savoir quelles informations Skype a déjà pu communiquer et à qui.

A l’origine de cette lettre ouverte, on retrouve des organisations telles que Reporters sans frontière, Electronic Frontier Foundation, Hermes Center for Transparency and Digital Human Rights ou encore Tibet Action Institute.

La vie privée et Skype sont étroitement liés. En 2008, des chercheurs canadiens avaient découvert que la messagerie instantanée de Skype était lue et censurée en Chine. En 2011, c’est Privacy International, qui défend la vie privée, qui avait pointé du doigt les pratiques douteuses du service de VoIP de Microsoft.

Aujourd’hui, cette lettre ouverte intervient à point nommé. Windows Live Messenger fermera boutique le 15 mars prochain. Du coup, Skype risque de récupérer une grande partie de son trafic si ce n’est sa globalité. Une raison supplémentaire pour sonder un peu plus là où l’on met les pieds.

Télécharger Skype

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire