Tesla : une voiture autonome grâce aux puces Tegra de Nvidia ?

Tesla a tenu une conférence de presse sur l'avenir de sa berline de luxe 100% électrique, la Model S. À bord de cette dernière, l'électronique règne en maître : la majeure partie des commandes se font via des interfaces tactiles. Pour animer l'ensemble, le constructeur fait appel à deux processeurs bien connus dans le monde des smartphones et des tablettes : Tegra 3.

De la même manière que les appareils posés sur la table du salon ou rangés dans la poche, le logiciel de la voiture est régulièrement mis à jour, des manœuvres qui se font intégralement en 3G - inutile de passer dans un garage.

De l'électronique à la voiture autonome

Ses petites puces pourraient bien aller plus loin que donner vie à l'immense tablette de 17 pouces qui trône au milieu de la planche de bord. Le responsable technique de la marque JB Straubel a expliqué que si le modèle actuel ne dispose pas des équipements de sécurité nécessaire pour lui permettre d'évoluer de manière autonome, les équipes de recherches travaillent dors et déjà sur des évolutions de ce modèle.

La conduite autonome fait partie des axes de développement, mais cette démarche serait plus progressive que chez la concurrence. D'innombrables capteurs pourraient être placés dans une voiture, sans être forcément activés dans l'immédiat. À mesure des avancées, des mises à jour du logiciel tirant parti des informations relevées par les capteurs pourraient alors permettre une conduite peu à peu autonome.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire