U2, le 3 mars sur myspace... et déjà sur bittorrent

La nouvelle aurait dû assurer à Myspace des millions de connexions de fans de U2 le 3 mars. Ce jour là, le nouvel album du groupe de rock sera disponible en streaming sur la plateforme musicale communautaire. Une initiative qui montre la volonté d'un groupe mondialement connu à vouloir s'adapter au Net. Mais le futur buzz a déjà été quelque peu gâché par le téléchargement illégal.

Un album déjà sur bittorent

En effet, en tapant « No line on the horizon », le nom de ce nouvel opus sur un annuaire de lien torrent, on trouve tout de suite son bonheur. L'album est en effet disponible depuis quelques jours en peer to peer, et a été téléchargé par des milliers de personnes qui ne verront donc que peu d'intérêt à aller sur Myspaces le 3 mars.

La RIAA compte sur Scrobbler

Bien sûr, la RIAA, un puissant lobby américain défendant les intérêts de l'industrie musicale, s'est saisie de l'affaire. En ligne de mire : la radio communautaire anglaise Last FM, qui distribue via son site internet le logiciel « Scrobbler « . Il permet aux internaute de faire connaître les titres qu'ils écoutent, dans le but de faire découvrir de nouveaux artistes. Il est légal puisque seul le nom de la chanson est envoyé, et non le fichier lui même. Mais cela rend du coup leur bibliothèque audio publique. Et permettrait donc à la RIAA de savoir qui possède les morceaux interdits.

Last FM protège ses abonnés

L'organisation a donc demandé à Last FM de lui fournir des données concernant les utilisateurs de Scrobbler. La radio n'a transmis que des graphiques et des fichiers statistiques, ne permettant pas d'identifier qui que ce soit. Mais même si la RIAA parvenait à savoir qui écoute le nouvel album de U2, il n'est pas sûr que cela lui permette de remonter à la source de la fuite...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • gnoupi
    On peut féliciter Last.FM de ne pas plier aux coups de la RIAA, et de protéger ses abonnés, c'est certain.
    Par contre, il faut quand même reconnaitre que certains de leurs abonnés souffrent d'un sérieux manque de jugeotte pour laisser leur Scrobbler rendre public le fait qu'ils écoutent un album qui n'est même pas encore commercialisé...
    0
  • balrogou
    En même temps le scrobbler on l'oublie très vite. Perso j'avais même pas pensé à ce soucis, maintenant j'y penserai si un jour je me trouve avec un album dans ce même cas de figure !! (de toute façon pas U2, jamais je téléchargerai cette soupe :D ).
    En espérant que Last.fm ne lâche rien, ça leur ferait beaucoup perdre !
    1
  • lolotux
    J'étais un grand fan de U2...
    Puis vint le jour où j'ai appris qu'ils ne payaient plus d'impôts en Irlande mais au Luxembourg !
    Puis le jour ou pour avoir quelques infos, le site de U2 demandait 30€ !
    Et puis ce CD qui se trouve en P2P, il ne s'est pas créé par magie ! Il a bien fallut qu'il soit mis en partage par l'un de l'entourage proche du groupe !
    0