VirginMega annonce 200 000 titres en mp3

L’industrie musicale aurait-elle trouvé une solution aux mesures techniques de protection ? Ces mesures techniques de protection encore connue sous le nom de DRM (Digital Rights Management), constituent jusqu’à maintenant une menace au développement de la vente de musique en ligne, pénalisant lourdement les utilisateurs payants en limitant considérablement l’utilisation de musique achetée. Et c’est le site VirginMega.fr qui risque de mettre un terme l’utilisation des mesures techniques de protection dans la vie courante des internautes.

200 000 titres en MP3

Aujourd’hui le site Internet de téléchargement légal de musique VirginMega.fr vient de faire une annonce pour le moins étonnante, précisant qu’il allait vendre pas moins de 200 000 morceaux de musique au format MP3 sans protections. Il s’agit d’une grande première puisque le les morceaux achetés pourront être lus sur l’ensemble des baladeurs numériques du marché, notamment les iPods d’Apple, qui étaient jusque-là très limités en raison du fait que la seule plate-forme légale de musique en ligne compatible était iTunes. Devant ce manque de compatibilité les utilisateurs se retrouvaient souvent à télécharger des morceaux en peer-to-peer illégalement. La solution proposée par VirginMega.fr jète donc un pavé dans la mare.

Vers la fin des DRM... et l’explosion de la musique en ligne

La loi DADVSI, dont nous vous avons largement parlé lors de son adoption en août 2006, légalise d’ailleurs les mesures techniques de protection afin de lutter contre le piratage sous quelque forme qu’elle soit. Néanmoins, le manque d’interopérabilité entre les différentes sources de musique et les différents baladeurs du marché sont un réel frein à la diffusion légale de musique en ligne, l’empêchant par ailleurs de rivaliser avec le format CD.

Ainsi, en 2006 le chiffre d’affaires des ventes de musique en ligne en France ne représentait que 5 % des ventes de musique globales, pour la bonne et unique raison qu’il est plus simple aujourd’hui de pirater sa musique que de l’acheter en ligne. Ainsi, selon des propos recueillis par l’AFP, Virgin média vient de conclure un accord avec plusieurs labels indépendants pour mettre une nouvelle offre sur pied de musique légale sans DRM. Une grande première.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • fabricelille
    Enfin !!!
    J'ai dépensé près de 100 euros sur Fnac Music en pure perte. En effet aux hasards de "plantages" si bien connus des utilisateurs frénétiques de windows, j'ai évidemment à chaque fois perdu les licenses indispensables à la lecture des morceaux de musique achetés. Voire parfois j'ai du batailler comme un forcené avec windows media player (dont j'avais comme par hasard la mauvaise version) pour pouvoir graver ou transférer sur un lecteur Mp3 (compatible DRM).
    Je suis complètement d'acord avec le fait de rétribuer les artistes (d'autant plus que mes goûts musicaux me mènent plutôt vers les "petits" ). Je serai enfin libre de garder sans problème mes morceaux dûment acquis.
    J'espère que Virgin fera des émules (j'avoue le jeu de mots est volontaire ). :hello:
    0
  • aberzen
    MDR, hier j'ai voulu m'acheter "Grain de sable" de Tryo.

    Je l'ai trouvé avec DRM en téléchargement à 9,99€, et en cd à la fnac à 8,99€...

    Il faudrait qu'ils se réveillent un peu les pecnos aux commandes des grandes firmes de la vente de musique...
    0